Notre histoire

Notre histoire

Fondée le 2 octobre 1976 dans le cadre de la loi n° 76-394 du 6 mai 1976 portant création et organisation de la Région d’Île-de-France, l’Agence des espaces verts (AEV) de la Région d’Île-de-France est un établissement public régional à caractère administratif* qui n’a pas d’équivalent sur le territoire français.

Pourquoi avoir créé l’Agence des espaces verts ?

L’AEV est née au cours d’une période de grandes transformations urbaines. De l’après-guerre au premier choc pétrolier, les mutations urbaines et paysagères changent profondément l’Île-de-France et tout le territoire français. Villes nouvelles, RER, autoroutes, aéroports, bases de loisirs… Le lancement de travaux d’envergure à partir du milieu des années 1960 vise à relever les défis de la reconstruction et de la croissance démographique.

Pour préserver le patrimoine naturel régional menacé par la poussée de cette urbanisation croissante, concilier les espaces naturels et forestiers avec ces aménagements devient un enjeu majeur. L’AEV a ainsi été créée pour « mettre en œuvre la politique régionale en matière d’espaces verts, de forêts et de promenades, mais aussi coordonner en ces domaines les actions de la Région avec celles de l’État et de ses établissements publics »*.

*Article 5 de la loi du 6 mai 1976, article L.4 413-2 du code général des collectivités locales

Depuis sa création, l’Agence des espaces verts concilie constance et adaptabilité :

  • d’un côté, elle agit au service des politiques régionales depuis plus de 40 ans ;
  • d’un autre, elle est en perpétuelle évolution et sa force vient de sa capacité à s’adapter et à innover pour, sans cesse, répondre aux nouvelles préoccupations sociétales tendant aujourd’hui vers une plus grande naturalité des espaces verts ouverts au public.

L’Île-de-France, une région pleine de surprises

L’Île-de-France c’est…

2 %

<strong><strong>de la surface de l’Hexagone</strong></strong>

20 %

<strong><strong>de la population française</strong></strong>

30 %

<strong>du PIB français</strong>

Mais c’est aussi…

48 %

<strong>de terres agricoles</strong>

+

24 %

<strong>de forêt</strong>s

=

72 %

<strong><strong>d’espaces naturel</strong></strong>s

De la préservation à la reconquête

Espaces verts & forêts – L’AEV a initialement concentré son action sur les forêts et les espaces verts reconnus pour leurs fonctions sociales (espaces de détente et de loisirs) et environnementales (réservoirs de biodiversité), mais subissant la pression de l’urbanisation et de la sur-fréquentation.

Terres agricoles – Dans les années 1990, la pression foncière menaçant la viabilité de l’agriculture francilienne et provoquant l’artificialisation des sols amène l’AEV, à protéger les terres agricoles et à aider à l’installation d’agriculteurs.

Espaces naturels – À l’aube des années 2000, l’AEV intervient sur les espaces naturels, tels que les zones humides ou les pelouses calcaires. Au-delà de la préservation des milieux et des habitats, elle s’intéresse à l’ensemble des fonctions environnementales susceptibles d’être remplies par ces espaces : gestion durable des ressources naturelles (aires d’alimentation de captage d’eau…), prévention des risques naturels (zones d’expansion des crues…), contribution à l’adaptation au changement climatique…

Reconquête et continuités – Plus récemment, l’Agence s’est lancée dans la mise en œuvre de projets de requalification de sites dégradés ou pollués, souvent fortement marqués par leur passé industriel (Buttes du Parisis, Butte Pinson, Réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux, Fosse aux Carpes…).
L’AEV conduit également des actions pour améliorer l’accès du public aux espaces de détente et de loisirs ou encore pour lutter contre le morcellement des espaces. C’est dans ce cadre que l’Agence conduit des projets de continuités vertes d’enjeu régional, tels que la promenade régionale de la Dhuis ou encore la Tégéval.

L’accompagnement des collectivités

L’une des actions clés de l’AEV a été d’aider les collectivités locales et les associations à développer leurs espaces naturels, en subventionnant leurs acquisitions, leurs aménagements ou leurs réhabilitations. Plantations, squares, aménagements de berges, extensions de parcs… grâce au soutien de l’AEV, de nombreux projets ont pu voir le jour : aménagement de jardins familiaux à Villepinte, de l’éco-parc des Carrières à Fontenay-sous-Bois, du bois de Montigny sur les Buttes du Parisis à Montigny-lès-Cormeilles, etc.

Par ailleurs, l’AEV a mené d’autres projets d’envergure dont la gestion a été confiée aux collectivités de situation, tels que la coulée verte du sud parisien, le parc de la Poudrerie, etc.

Aujourd’hui, l’AEV continue d’accompagner les collectivités, les associations et les agriculteurs pour protéger en Île-de-France les espaces naturels, agricoles et forestiers afin d’éviter un étalement urbain non maîtrisé. Elle déploie son action en prenant en compte les attentes sociétales et les multiples fonctions remplies par ces espaces, qu’elles soient sociales (accueil du public), environnementales (adaptation au changement climatique et préservation de la biodiversité) ou économiques (productions agricoles et sylvicoles).

Un des défis actuels de l’AEV consiste à accompagner la mise en œuvre du Grand Paris Express en offrant des espaces de nature pour accompagner la densification des espaces urbains autour des gares du Grand Paris, conformément aux prescriptions du schéma directeur d’aménagement d’Île-de-France (SDRIF).

L’AEV, des projets concrets

La Tégéval

La Ballastière – Avant
La Ballastière – Après

La Réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux

©Altivolus

L’Espace naturel régional de la Butte Pinson

Le Ruban vert depuis la rue de Pierrefitte, réalisation 2011 – 2012 ©AEV
Le Ruban vert aujourd’hui ©AEV

La promenade régionale de la Dhuis

Les grands rendez-vous de l’AEV

Exposition Photos « Voyage dans les espaces naturels d’Île-de-France »

Réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux – © AEV – JHellio et Van Ingen

Cette exposition ludique et en plein air met en lumière 40 photographies invitant à la rêverie et à laisser parler l’imaginaire.
Chaque paysage d’ici a le goût d’ailleurs. Le résultat est troublant : les cerisiers de la Butte de Marsinval transportent tout droit sur l’île d’Hokkaido ; le sol rougeoyant de la Forêt régionale de Verneuil n’est pas sans rappeler la latérite des pistes de Guyane ; l’allée des Lions de la Forêt régionale de Ferrières fait soudain écho aux séquoias géants de la Sierra Nevada…

Cette exposition investit au fil du temps divers sites en Île-de-France : après le Parc floral de Vincennes, la ville du Raincy, le Lycée Nobel à Clichy-sous-Bois, la Forêt régionale de Bondy ou encore les grilles du nouveau siège du Conseil régional d’Île-de-France à Saint-Ouen (93), cette exposition gratuite proposée par l’AEV poursuit ses escales francliennes.

Découvrir l’exposition en ligne >

Concours « Arbre de l’année » : pour valoriser le patrimoine naturel d’Île-de-France

Initié en 2011 par le magazine Terre Sauvage et l’Office national des Forêts, le concours national « Arbre de l’année » récompense des arbres de France (métropole et outre-mer) pour leurs caractéristiques esthétiques, biologiques, historiques mais aussi pour le lien qui unit le groupe ou la personne à l’arbre. Afin de valoriser le patrimoine naturel de la région, l’Agence des espaces verts est partenaire de l’opération « Arbre de l’année » depuis 2013 et organisateur du concours francilien.

https://www.arbredelannee.com/

BAP ! : l’AEV à la Biennale de l’architecture et du paysage

À l’occasion de la BAP !, l’AEV a participé à l’exposition « Échappées belles » de Versailles. Véritable road-movie, cette exposition photo a notamment fait plonger les curieux au cœur de 12 sites blessés d’Île-de-France, que l’AEV panse à travers ses actions de préservation et d’aménagement. De la Butte d’Orgemont à la Fosse aux carpes en passant par la Réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux, les visiteurs ont pu s’émerveiller face à d’anciennes carrières, sablières et autres sites industriels qui voient aujourd’hui la nature y reprendre ses droits !

Et pour permettre de découvrir l’exceptionnel patrimoine naturel régional, l’AEV a proposé des visites guidées gratuites dans toute l’Île-de-France.

http://bap-idf.com/