Catégories
Non classé

Mieux connaître la fréquentation des espaces naturels régionaux

Mieux connaître la fréquentation des espaces naturels régionaux

Par le biais d’une étude de fréquentation, l’Agence des espaces verts souhaite mieux connaître celles et ceux qui fréquentent très souvent, régulièrement,  ou plus rarement, les espaces naturels régionaux d’Île-de-France. Un enquête qui permettra, à terme, d’optimiser la gestion des nombreux sites qu’elle a en charge et les aménagements qu’elle entreprend sur ces espaces.

Des personnes en marche dans une forêt régionale d'Île-de-France
Franciliennes et franciliens randonnent dans une forêt régionale d’Île-de-France

Une première étude sur le Bois Saint-Martin

La dernière étude d’envergure datait de 2001 et concernait toutes les forêts publiques. Cette fois-ci, ce sont bien les espaces naturels régionaux gérés par l’Agence des espaces verts pour le compte de la Région qui sont ciblés. Le premier volet de l’étude est lancé dès cette année et portera sur le Bois Saint-Martin, avant de s’élargir à d’autres périmètres régionaux si les résultats s’avèrent convaincants. Véritable réservoir de biodiversité, le Bois Saint-Martin est, dans sa totalité, classé Espace naturel sensible et soumis à un arrêté interpréfectoral de protection des biotopes et des habitats naturels. Son ouverture au public fait donc l’objet d’une attention particulière des élus locaux, du Conseil scientifique régional du patrimoine naturel et des associations locales de protection de l’environnement. L’enjeu pour l’Agence des espaces verts est de parvenir à concilier l’accueil du public et la protection de ce patrimoine naturel exceptionnel en Île-de-France.

Une enquête à la fois qualitative et quantitative

Qui sont les usagers d’un espace naturel ? Par quel moyen de transport s’y rendent-ils ? Que viennent-ils y chercher ? Quelles sont leurs pratiques et leurs attentes ? Quelle perception ont-ils des paysages, de la biodiversité et des aménagements réalisés sur place ? Autant de questions qui ne manqueront pas d’éclairer l’AEV sur la relation entre les citadins et les espaces naturels qui s’offrent à eux. Cette enquête qualitative sera corrélée à une enquête quantitative, réalisée à l’aide d’éco-compteurs posés en forêts qui recenseront les entrées et sorties des usagers tout au long de l’année. Des résultats attendus, qui permettront d’objectiver la fréquentation d’un espace.

Améliorer le cadre de vie des Franciliens

Depuis plus de 45 ans, l’Agence des espaces verts contribue à l’équilibre entre la ville et la nature pour améliorer la qualité de vie des Franciliens. Par son action, ce sont chaque année des dizaines d’hectares d’espaces naturels qui sont ouverts. Les conclusions de l’enquête apporteront de riches enseignements sur les perceptions et les attentes du public et éclaireront de facto les projets à venir en matière d’acquisition, d’entretien et d’aménagement pour faire de notre région un territoire encore plus vert et respirable.