Catégories
Forêt Non classé

Forêt régionale de Bondy : bientôt classée forêt de protection ?

Forêt régionale de Bondy : bientôt classée forêt de protection ?

Les forêts de protection bénéficient d’un statut juridique et administratif spécial qui garantit la conservation de ces espaces. Jusqu’au 21 mai 2021 inclus, une enquête publique relative au projet de classement de la Forêt régionale de Bondy (Seine-Saint-Denis) en forêt de protection [1] a été ouverte. Le but ? Partager les observations des riverains et plus largement des Franciliens sur les enjeux de préservation de ce poumon vert emblématique qui attire chaque année près d’un million de visiteurs.

L’attribution de ce statut juridique à la Forêt régionale de Bondy, le plus protecteur du code forestier, constituerait une première pour l’AEV, dont les agents mènent depuis 40 ans une gestion exemplaire et durable des forêts régionales, au service de la conciliation des usages (sociaux, écologiques, économiques.). 

Forêt régionale de Bondy – Crédit : AEV / Hellio Van Ingen

Des brigands du Moyen-Âge aux visiteurs d’aujourd’hui

Avant d’être exploitée massivement au Moyen-Âge pour fournir Paris en matière première et en bois de chauffage, puis morcelée par la mise en culture, la Forêt régionale de Bondy couvrait tout l’est parisien, sur plus de 20 000 hectares ! Les 185 hectares de forêt gérés aujourd’hui par l’AEV sont un vestige de cette célèbre forêt, qui devait sa mauvaise réputation aux nombreux brigands qui la peuplaient. Ils recèlent de multiples richesses naturelles et constituent pour les riverains de Clichy-sous-Bois, Montfermeil, Coubron mais aussi tous les Franciliens un espace de respiration essentiel, situé dans un secteur très urbanisé. Ils sont près d’un million à la fréquenter chaque année !

« Forêt de protection » : le plus haut statut juridique qu’une forêt peut espérer pour sa préservation

Le classement en forêt de protection constitue l’outil juridique le plus contraignant du code forestier pour la protection de ces espaces. Ce statut interdit tout changement d’affectation ou tout mode d’occupation du sol de nature à compromettre la conservation ou la protection des boisements (art. L. 412-2 code forestier)[2].

À ce jour, plus de 160 000 hectares sont concernés par ce statut, soit 1 % de la surface forestière métropolitaine [2]. Créé en 1922, il avait pour but initial de lutter contre l’érosion des sols en montagne, les effets des risques naturels (avalanches, glissements de terrain…) ainsi que l’envahissement des eaux et des sables en zone côtière. En 1976, année marquant également la création de l’AEV, il a été élargi aux forêts [3] dont le maintien s’impose aujourd’hui pour des raisons écologiques et/ou pour le bien-être de la population, notamment en zones  périurbaines.

Enquête publique jusqu’au 21 mai 2021 inclus : comment ça marche ?

Il s’agit d’une étape importante du projet visant à recueillir les observations du public.

L’enquête publique est ouverte à tous (sans restriction d’âge ou de nationalité). Le commissaire enquêteur recevra le public en présentiel aux lieux, dates et heures suivantes [4]:

  • Clichy-sous-Bois – 93390 (mairie) – Place du 11 novembre 1918 : jeudi 06 mai 2021, de 15h00 à 17h00
  • Coubron – 93470 (mairie) – 133 rue Jean Jaurès : mercredi 12 mai 2021, de 10h00 à 12h00
  • Montfermeil – 93370 (mairie) – 55 rue du lavoir : jeudi 20 mai 2021, de 14h00 à 17h00

Une permanence dématérialisée est également prévue le mardi 18 mai 2021 de 19h30 à 21h30

Consulter en ligne les éléments du dossier ICI

Plus d’informations sur la Forêt régionale de Bondy


[1] pour cause d’utilité publique au titre de l’article L.141-1 du code forestier par La Direction Régionale et Interdépartementale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt « D.R.I.A.A.F. » d’Île-de-France située au 18 avenue Carnot à CACHAN (94230).

[2] https://agriculture.gouv.fr/foret-bois

[3] par la loi sur la protection de la nature

[4] Enquêtes publiques