Catégories
Forêt Infos pratiques Nature

Forêts régionales : les réflexes à adopter cet été !

Forêts régionales : les réflexes à adopter cet été !

L’été est une période propice pour profiter pleinement des espaces de verdure, souvent pris d’assaut pour retrouver un peu de fraicheur et pratiquer des activités de plein air. Les 39 forêts régionales, acquises et gérées par l’AEV sont ouvertes au public tous les jours. Elles voient elles aussi leur fréquentation considérablement augmenter durant cette période. Pour profiter pleinement de ces espaces de quiétude et de loisirs, l’Agence des espaces verts partage ici les informations pratiques et les bons réflexes à adopter l’été au sein de ses 10 500 hectares de forêts.

Forêt régionale d’Ecouen
Crédit : AEV / L’Agence Nature -F. Chenel

Pas de quoi s’ennuyer en forêt !

Représentant près de 25% de la surface de l’Île-de-France, les forêts sont de véritables écrins de verdure qui regorgent d’activités, surtout aux beaux jours.

Au quotidien, les aménagements réalisés par l’AEV dans les forêts régionales permettent aux promeneurs et aux sportifs de découvrir et mieux connaître les richesses de la forêt. Mais l’AEV ne s’arrête pas là.

En partenariat avec près de 40 associations franciliennes, l’Agence des espaces verts propose chaque weekend des animations nature gratuites dans toute la région. Et il y en a pour tous les goûts ! L’objectif ? Faire découvrir la richesse du patrimoine naturel francilien situé à deux pas de chez soi.

Réalisée en partenariat avec l’ONF, le Département de la Seine-et-Marne et le Département des Yvelines, l’application mobile Balade Branchée propose gratuitement plus de 70 balades guidées et commentées pour découvrir la nature francilienne. Cette application propose contenus audio, photo ou vidéo se lançant automatiquement à proximité des éléments naturels remarquables. N’hésitez pas à télécharger cette application.

Les bons réflexes à adopter en forêt pour le bien-être et la sécurité de tous

Une cohabitation sereine entre promeneurs, sportifs, faune et flore est possible grâce à quelques réflexes simples à adopter. 

  • Pas de barbecue en dehors des espaces spécialement prévus pour cet usage

Beaux jours et barbecue font généralement bon ménage, mais pas n’importe où. En forêt, il est interdit d’allumer un feu à moins de 200 mètres d’un espace boisé[1].

Des espaces et des aménagements, tels que des aires de pique-nique, peuvent être spécialement prévus à cet effet. C’est par exemple le cas en Forêt régionale de Bréviande (Seine-et-Marne).

  • Ne jetons pas nos déchets en forêt

La forêt est un lieu idéal pour les nique-pique. Lors du départ, repartons avec tous nos déchets, qu’il s’agisse d’emballages ou d’éventuels restes de nourriture. Les laisser peut avoir des conséquences néfastes sur l’équilibre de la forêt. Prenons l’exemple des bouteilles de plastique qui mettent de 10 à 100 ans à retourner à l’état de matière végétale.

De manière générale, les dépôts sauvages sont interdits en forêt : gravats, déchets ménagers, électroménagers, déchets verts… tous polluent les eaux et les sols. Ils sont dangereux pour la faune, la flore et parfois pour l’Homme. Certains contiennent des matériaux nocifs ; d’autres favorisent les plantes invasives telles que la Renouée du Japon, le Laurier cerise ou encore le Buddleïa.

  • Balade avec son chien : prenons certaines précautions

Pour des questions de sécurité, les chiens doivent être sous la surveillance effective de leurs maîtres et situés à moins de 100 mètres d’eux.

Selon la loi, les « chiens de garde et de défense » doivent être muselés et tenus en laisse par une personne majeure. Quant aux chiens classés « chiens d’attaque », leur accès est interdit dans toutes les forêts. Laisser son chien non muselé et/ou non tenu en laisse, ou promener un chien d’attaque en forêt, peut notamment exposer son maître au paiement d’une amende forfaitaire de 150 €[2].

  • Pratiquons les sports motorisés ailleurs qu’en forêt

Très en vogue, la pratique de sports motorisés (quads, motos, mini-motos…) est pourtant interdite en forêt : source de dangers et de nuisances pour les autres usagers, elle dégrade également les espaces naturels. Cette pratique est donc soumise à une réglementation très stricte au sein de ces espaces : les contrevenants s’exposent notamment à des amendes de 1 500 € avec possibilité d’immobilisation du véhicule pour 6 mois.

De plus, la circulation des engins de loisirs motorisés dérange fortement la faune et génère une pollution et des dommages écologiques importants.

Pour trouver un terrain homologué pour la pratique des engins motorisés à des fins de loisirs, contacter la Ligue motocycliste d’Île-de-France, rubrique « Sites de pratiques » : http://www.liguemoto-idf.org/2.5B/index.php

  • Laissons le bois mort, à la fois habitat et garde-manger !

En formant de véritables niches écologiques, les arbres morts, encore debout ou couchés, continuent à jouer un rôle essentiel pour la biodiversité. Leur fonction d’alimentation et d’habitation pour la faune et la flore en font des chaînons majeurs des écosystèmes forestiers.

Vérité souvent méconnue, ils hébergent près d’un quart de la biodiversité de la forêt. Le bois mort est en effet indispensable à la vie de nombreux insectes, gastéropodes, champignons, oiseaux, mousses ou encore mammifères.

C’est pour ces raisons que l’AEV laisse volontairement, dans toutes les forêts régionales dont elle assure la gestion, du bois mort lorsqu’il est éloigné des zones d’accueil du public.


[1]Article L131-1 du code forestier

[2] Article R.215-2 et L.211-14 du code rural et de la pêche maritime et article 131-13 du code pénal

Catégories
Événement Paysage

BAP! L’AEV à la Biennale d’architecture et de paysage

BAP! L’AEV à la Biennale d’architecture et de paysage

Sous l’impulsion de la Région, l’architecture et le paysage franciliens seront à l’honneur du 3 mai au 13 juillet 2019. À Versailles, mais aussi dans toute l’Île-de-France, l’Agence des espaces verts (AEV) présentera ses sites les plus surprenants à travers une exposition et des visites guidées gratuites sur les espaces naturels régionaux.

« En Île-de-France plus qu’ailleurs, développer et maintenir un équilibre entre la ville et la nature, les connecter et offrir à tous les Franciliens des espaces verts et boisés est primordial. », souligne Anne Cabrit, Présidente de l’Agence des espaces verts de la Région Île-de-France. « C’est pourquoi l’AEV est heureuse de participer à la première Biennale d’architecture et de paysage de la Région Île-de-France. Cet évènement majeur est une formidable vitrine pour porter à la connaissance des Franciliens certaines facettes paysagères de notre région. Aussi insolites que surprenantes, elles sont le fruit d’une gestion et d’une préservation fines et quotidiennes, par les agents de l’AEV. » ajoute-t-elle.

Réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux (77) – Crédit : Jacques Refuveille

Exposition « Échappées belles » à Versailles : une invitation à la promenade dans toute l’Île-de-France

Le Conseil régional d’Île-de-France organise à Versailles la première Biennale d’architecture et de paysage (BAP !). Ayant pour thème « l’Homme, la nature, la ville », cet espace d’expositions et de réflexion permettra de vivre des expériences architecturales et de partager les solutions innovantes pour construire la ville de demain.

À cette occasion, l’Agence des espaces verts, qui imagine, aménage et protège depuis plus de 40 ans les espaces naturels franciliens, présentera l’exposition « Échappées belles » sur les grilles de l’Hôtel de Ville de Versailles.

Imaginés et mis en scène par Nicolas Gilsoul, commissaire de l’exposition, 12 panneaux illustreront des sites insolites franciliens, préservés et gérés par l’AEV pour le compte de la Région. De la Forêt régionale d’Étréchy à la Butte Pinson en passant par la Réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux, ces 12 panoramas surprendront par leur histoire et leur richesse paysagère. Carrières, sablières… ces anciens sites industriels voient aujourd’hui la nature y reprendre ses droits !

Découvrir par soi-même l’exceptionnel patrimoine naturel francilien qui nous entoure : de mai à juin, 7 visites guidées gratuites dans toute l’Île-de-France

À l’occasion de l’exposition « Échappées belles », l’Agence des espaces verts proposera, de mai à juin, 7 visites guidées gratuites en Île-de-France. Animées par des urbanistes, des ornithologues, des paysagistes, des historiens ou encore des écologues, elles permettront aux publics curieux, novices ou avertis de découvrir les richesses paysagères de la région et de comprendre leur histoire.  

Une occasion unique de partir à la rencontre de vastes panoramas franciliens, de réserves naturelles et de leurs habitants surprenants !

Les sites proposés à la visite présentent une nature spontanée et accueillante pour la faune (oiseaux, batraciens, libellules…). Ils sont préservés et gérés avec attention par l’Agence des espaces verts.

Informations pratiques

BAP ! – Exposition « Échappées belles »

Dates : du3 mai au 13 juillet 2019

Lieu : Hôtel de Ville de Versailles

Plus d’informations : www.bap-idf.com

Entrée libre

Visites guidées de l’Agence des espaces verts

Programme définitif, dates & horaires, à venir sur www.bap-idf.com

Inscription obligatoire aux visites guidées via communication@aev-iledefrance.fr

Catégories
Portrait agent

3 questions à Sébastien Trésonne, Technicien en charge de l’Aménagement Paysager et des Espaces Naturels

3 questions à Sébastien Trésonne, Technicien en charge de l’Aménagement Paysager et des Espaces Naturels

Depuis près de 20 ans, Sébastien commence chaque journée avec un sourire sur le visage et les yeux qui pétillent. Rencontre avec un expert pour qui les espaces naturels régionaux n’ont plus de secret.

Quelles ont été tes motivations et ton parcours pour faire ce métier ?

Je suis né dans la ville de Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, à trois pas de la Forêt régionale de Bondy. Et dès mon plus jeune âge, ce petit coin de nature a été mon terrain de jeu privilégié !

Après cette première rencontre avec les forêts franciliennes, j’ai décidé de concrétiser mon engagement en validant un BTS gestion forestière.

En 1998, l’AEV recherchait des personnes pour faire découvrir la Forêt régionale de Bondy aux habitants de Montfermeil. Fin connaisseur des lieux, j’ai décidé de tenter ma chance en envoyant une candidature. Le pari a été gagné, j’ai été embauché. Voici comment a commencé ma carrière à l’Agence !

Pendant plus de 20 ans, j’ai réussi peu à peu à grimper les échelons de cet établissement pour tendre vers des missions de plus en plus variées.

Pourquoi avoir choisi l’Agence des espaces verts ?

Ce n’est pas moi qui ai choisi l’Agence des Espaces Verts, c’est elle qui m’a choisi !
Et grâce à l’incroyable solidarité qui y règne, et un partage des valeurs uniques entre tous ses agents, elle m’a guidé, construit et formé durant plusieurs belles années.

Je suis très fier de faire partie d’une structure unique en France qui imagine, aménage et protège les espaces naturels de la Région Île-de-France.

Quelles sont tes principales missions au quotidien ?

Aujourd’hui, je suis technicien chargé de l’Aménagement Paysager et des Espaces Naturels pour la Réserve Naturelle régionale du Grand-Voyeuxla Forêt régionale des Vallières et l’espace naturel régional de Précy-sur-Marne, propriétés de l’AEV situées dans le Département de la Seine-et-Marne.

Je connais par cœur chaque coin et recoin de ces sites régionaux. J’ai arpenté leurs chemins par toutes les saisons. J’ai rencontré les promeneurs, les agriculteurs, les élus des communes riveraines et les associations locales, avec lesquelles je partage un amour pour ces lieux.

Grâce à cette connaissance du terrain sans cesse réactualisée, j’ai une vision très claire des besoins de ces sites en matière d’accueil du public, de gestion forestière et de protection de la biodiversité.Je sais donc les travaux à mettre en place pour les rendre encore plus agréables.

J’établis ensuite un état des lieux et un plan d’actions que je transmets au technicien chargé de l’entretien du site. Celui-ci aura la responsabilité du bon accomplissement des travaux décrits dans le plan, et du suivi du budget qui leur est alloué.

A ce premier pan de mes fonctions s’ajoute une mission de management : je suis responsable de près d’une dizaine d’agents chargés des tournées de surveillance sur toutes les propriétés régionales du Nord-Est et du Sud de l’Île-de-France.

Leur expertise du terrain est primordiale pour avoir une vision globale d’un territoire aussi grand et étendu que le nôtre. Et grâce à leurs retours, je peux mieux comprendre comment s’articule la gestion des différents espaces naturels de la Région Île-de-France.

Sébastien Trésonne supervise des travaux de fauche en Forêt régionale des Vallières.