Cetoine dorée
Réserve naturelle régionale de la Boucle de Moisson en été
Grillon d'Italie
Robert le Diable
Azure bleu céleste
Libellule sympètre rouge sang
Rosée matinale
Ophrys abeille
Anémone pulsatile
Carabe

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

La biodiversité, une mission par nature

L’Agence des espaces verts s’appuie sur une méthodologie bien rôdée pour maintenir la biodiversité. Les plans de gestion des forêts régionales font régulièrement l’objet de mises à jour ; des études et inventaires sont couramment réalisés pour cerner les enjeux écologiques des sites et adapter les interventions. L’Agence des espaces verts peut aussi compter sur une équipe d’agents de terrain compétents et polyvalents qui veillent sans relâche à la qualité environnementale des sites.

Mieux connaître pour mieux préserver

Avant toute restauration de milieux naturels, l'AEV engage des études et inventaires afin de comprendre leur fonctionnement, cerner les enjeux écologiques et proposer des plans d'action pertinents. A ce jour, l'AEV a piloté plus de 150 études faunistiques, ornithologiques, hydrauliques ou entomologiques... Pour certaines de ces études, les écologues et naturalistes de l'AEV s'adjoignent l'expertise et le savoir-faire de partenaires scientifiques comme le Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN), le Centre ornithologique d'Île-de-France (CORIF) ou l'Office pour la protection des insectes et leur environnement (OPIE). Les données de ces études et inventaires sont désormais intégrées et géolocalisées dans la base de données de l'AEV. Parmi les plus récentes : une étude faunistique des Buttes du Parisis, une étude entomologique de la forêt régionale de Bréviande, une étude naturaliste de la Réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux...

Des pratiques éco-résponsables

Une gestion forestière durable

Progressivement, l’AEV harmonise et met à jour les plans d'entretien de l’ensemble des sites régionaux (à l’exception des cinq Réserves naturelles régionales dont les plans font l'objet d'une procédure d'élaboration et de validation particulière). Réexaminés tous les quatre ans, ces plans ont pour objectif, selon les sites, de préserver ou d’améliorer les habitats naturels. Ils organisent les travaux dans l’espace et le temps, condition essentielle pour concilier l’accueil du public et la garantie de la tranquillité des espèces sauvages. Différents procédés sont appliqués selon les milieux : tonte différenciée, fauche centrifuge, maintien d'îlôts de vieux bois ou de sénescence, rallongement des âges de récolte du bois, réouverture ou maintien de clairières, restauration ou entretien de mares forestières... Pour cela, l'AEV s'appuie sur des marchés d'entretien et de restauration de milieux naturels privilégiant l'utilisation d'engins à faible impact sur le milieu naturel et tenant compte des périodes compatibles avec la préservation du patrimoine. Certains travaux de gestion sont par exemple réalisés à l'aide de chevaux (fauche hippotractée, débardage à cheval...).

Le développement de l'agro-environnement

Sur les propriétés régionales, l'AEV prône le développement d'une agriculture durable et respectueuse de la biodiversité. Elle n'utilise pas de produits de traitement de synthèse et permet ainsi à la faune auxiliaire des cultures de se développer. Sur certains sites tels que les Réserves naturelles régionales du Grand-Voyeux et de la Boucle de Moisson, le pâturage, utilisé comme mode d'entretien, contribue au maintien d'une végétation basse, favorable à diverses espèces prairiales comme certaines orchidées.

>> en savoir plus sur les jardins éco-responsables

Une forte présence sur les sites régionaux

L’éco-gardiennage joue un rôle important pour l’AEV sur la plupart des sites régionaux, tant pour l’information des usagers, la prévention des atteintes aux milieux naturels, que pour alerter en cas de dégradation. À cet effet, l'AEV dispose notamment d'une brigade équestre : un mode de surveillance qui offre l’avantage de pouvoir parcourir les sentiers inaccessibles aux véhicules, tout en limitant l'impact sur la biodiversité et les nuisances sonores.
Respectueux de l’environnement et ne gênant pas la fréquentation, les chevaux sont également un bon moyen d’ouvrir le dialogue avec les promeneurs

>> en savoir plus sur la brigade équestre de l'AEV

Notre soutien aux initiatives locales

L'Agence des espaces verts soutient les collectivités locales dans leurs actions de préservation des espaces fragiles. Ces aides concernent aussi bien la réalisation d'études que des acquisitions, des aménagements ou des réhabilitations d'espaces naturels.

Parmi les projets soutenus ces deux dernières années : l'aménagement de l'éco-parc des Carrières à Fontenay-sous-Bois (94), l'aménagement de 42 jardins familiaux à haute qualité environnementale à Lieusaint (77), l'aménagement du parc Mermoz à Orly (94), l'aménagement d'une liaison verte à Sartrouville (78), l'aménagement d'une zone humide à la confluence du Grand Morin et de l'Aubetin à Pommeuse (77), l'acquisition de parcelles situées en Espace naturel sensible à Saint-Aubin (91)...

Agir sur les politiques d'aménagement du territoire

Participation au schéma régional de cohérence écologique

La conservation de la biodiversité constitue aujourd'hui l'un des enjeux majeurs de nos sociétés. Le Grenelle de l'environnement prévoit dans ses objectifs de créer une Trame verte et bleue nationale dont la mise en oeuvre s'accompagne de Schémas régionaux de cohérence écologique (SRCE). La Direction régionale et interdépartementale de l'environnement et de l'énergie (DRIEE), et le Conseil régional d'Île-de-France ont donc engagé l'élaboration du SRCE francilien auquel a activement contribué l'AEV. Ce schéma, qui prévoit notamment la préservation et la remise en état de continuités écologiques sur l'ensemble du territoire, constitue un véritable pilier de l'aménagement durable en Île-de-France.

Un réseau pour renforcer l'action

Pour accroître la portée de ses actions en faveur de la biodiversité, la mission écologie de l'AEV s'appuie sur de nombreux partenaires. Avec l'Etat et la Région, l'AEV participe à la Stratégie de Création d'Aires Protégées (SCAP) et au Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE). Par ailleurs, l'AEV et l'Office nationale des forêts (ONF) échangent en permanence sur les bonnes pratiques en matière d'accueil du public et de gestion durable des massifs forestiers.

De par la complémentarité de leurs actions, l'AEV et Natureparif, l'Agence régionale pour la biodiversité en Ile-de-France, collaborent sur des projets d'envergure comme la révision de la Charte régionale pour la biodiversité.

Au plan local, l'AEV travaille également en lien étroit avec de nombreuses collectivités et organismes publics : avec les départements pour la mise en place d'Espaces naturels sensibles (ENS), avec les intercommunalités sur les projets de Trames vertes et bleues, avec les communes et syndicats pour la mise en place de programmes de valorisation des espaces naturels boisés ou humides, avec les parcs naturels régionaux (PNR), avec les Conseils d'architecture, d'urbanisme et d'environnement (CAUE)...

Consultez nos études et diagnostics

En savoir plus

Nos missions

Nos missions
Cinq missions phares guident, au quotidien, l’action de l’Agence des espaces verts. Ces missions s’inscrivent dans les objectifs du Plan vert régional et du Schéma directeur régional d’Île-de-France.
Lire la suite

Le réseau Natura 2000

Le réseau Natura 2000
Natura 2000 est un réseau de sites naturels européens, terrestres et marins, identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces animales et végétales qui y vivent ou pour celles de leurs habitats. Ce réseau entend préserver la diversité biologique tout en valorisant le territoire. La Région a choisi...
Lire la suite

Suivez-nous