Chèvrefeuille sur la Butte Pinson
Clématite des haies sur la Butte Pinson
Banc dans le parc de Villetaneuse
Banc dans le parc de Villetaneuse
Chevalets du parcours-découverte
Chevalets du parcours-découverte "Maurice Utrillo"
Le coq du poulailler partagé mis en place par l'AEV sur la Butte Pinson
Ruche décorée dans la Redoute
Façade du bâtiment principal de la Redoute
Vue d'ensemble sur les jardins partagés de la Butte Pinson
Joggers sur le Ruban vert à mi-parcours
Joggers sur le Ruban vert à mi-parcours

Cliquez ici pour afficher la carte de ce territoire

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Butte Pinson

Maillon important de la ceinture verte de la capitale, la Butte Pinson est un témoin de l’histoire de la campagne parisienne. Aujourd’hui, les vergers y sont de retour…

Au coeur de la banlieue Nord, la "petite soeur" de Montmartre

Cette butte calcaire qui surplombe le bassin parisien est la première au Nord de Paris après Montmartre. Elle s’étend sur les départements du Val d’Oise et de la Seine-Saint-Denis. Encadrée à l’Ouest par les Buttes du Parisis, elle domine la forêt de Montmorency au Nord et le parc de la Courneuve à l’Est. Depuis le Moyen Âge, les carrières sont une activité économique importante. Elles servent à extraire le gypse, matière première du plâtre. À partir de la fermeture dans les années 1950, les carrières de la Butte Pinson sont progressivement remblayées.

Des vignes et des vergers

La Butte Pinson était autrefois plantée de vignes, de vergers et de cultures maraîchères, dont plusieurs subsistent encore sur le site. Cette activité agricole importante s’explique par la proximité de débouchés commerciaux comme Paris et Pontoise, la présence d’importants axes de communication telle la Chaussée Jules César ; le voisinage d’une forêt fournissant le bois nécessaire à la construction de matériel agricole (ex : cuves, tonneaux, pressoirs..).
Son sommet accueille aussi des moulins à vent : on en retrouve les traces, « les moulins pinsons », sur une carte cantonale de Montmorency et de sa vallée, datée de 1857.

Un haut lieu de villégiature d’artistes

Les peintres Maurice Utrillo et Suzanne Valadon, sa mère, installés rue de Pierrefitte, y trouvent un cadre d'expression et une source fertile d'inspiration paysagère au XIXe siècle. Des guinguettes s’installent dans le bois de Richebourg : le Moulin de la Galette (du même nom que le célèbre bal parisien) et le Café Daubercies, que Maurice Utrillo immortalisa sur plusieurs toiles.  Les parisiens s’y rendent en prenant le tramway porte de Clignancourt jusqu’à Pierrefitte, où un service d’autobus les conduit à la butte.

Des points de vue remarquables

Au Nord du territoire, d'anciens vergers en friche s’organisent autour de la Redoute, fort militaire construit en 1870 pour protéger les abords de Paris. Elle offre aujourd’hui un point de vue exceptionnel sur les environs.
Au Sud, les paysages se diversifient, les prairies alternant avec les parties boisées. Trois petits bassins accueillent de nombreuses espèces de libellules.
La Butte est parcourue d'un réseau de chemins et traversée par un sentier de grande randonnée, le GR 10.
Depuis 2012, un "Ruban vert" relie le parc de Villetaneuse et la rue de Pierrefitte, à Montmagny. Il permet de dégager des points de vue sur le site et de le parcourir agréablement en traversant différentes ambiances naturelles.

Un site labellisé, entretenu et protégé

Comme sur la plupart des sites gérés par l’AEV, la Butte Pinson est traitée en « gestion différenciée ». Certaines zones sont laissées en prairie pour permettre la floraison de nombreuses plantes et le maintien de la faune associée, notamment des insectes pollinisateurs : abeilles, papillons, coléoptères…
Dans les boisements, lorsque des arbres meurent, l’Agence des espaces verts conserve le bois mort (sur pied ou à terre), primordial pour nourrir les insectes xylophages (mangeurs de bois) et autres précieux décomposeurs.
Des poubelles de tri sélectif ont également été mises en place sur la partie sud du site.

Projet agro-urbain : appel à idées

La Butte fait l’objet d’un projet agro-urbain pour renouer avec le passé agricole du site et inciter les habitants à se le réapproprier.
Les premiers jardins ont été aménagés et ont ouvert au début du printemps : des jardins familiaux, réservés à l’usage de jardiniers cultivant en individuel ; et des jardins partagés cultivés par des structures associatives, des écoles, des centres sociaux, des centres de loisirs…
Sur environ 2 hectares, ce sont, au total, 38 parcelles de jardins familiaux, 7 parcelles de jardins partagés, un poulailler et un verger collectif, qui sont mis à disposition en priorité des habitants de Montmagny, Groslay, Pierrefitte et Villetaneuse.
Les partenaires locaux sont des particuliers, des écoles, des centres sociaux et culturels, des centres de loisirs, des associations…
La gestion est prise en charge, par voie de convention avec l’AEV, par l’association Jardinot pour les jardins familiaux, et par l’association Le Temps des Pinsons pour les jardins, le verger et le poulailler partagés.
La culture sur le site suit les prescriptions de la charte des bonnes pratiques. Elle respecte les règles de l’éco-jardinage, pour favoriser la biodiversité et respecter les sols. Il est par exemple interdit d’utiliser des produits phytosanitaires exceptés ceux acceptés en agriculture biologique, ainsi que des engrais de synthèse. L’usage de méthodes alternatives est encouragé, comme la pratique du paillage permettant la limite de l’évaporation de l’eau, l’utilisation d’outils veillant à ne pas déstructurer le sol, le semis de plantes couvrantes (ex : engrais verts)… La couche d’humus doit être protégée par la pratique du compostage.
Un règlement intérieur des jardins, rédigé pour le site, récapitule les engagements des jardiniers pour un site agro-urbain respectueux de l’environnement.
D’autres aménagements sont prévus prochainement tels qu’un rucher collectif et la plantation de plantes potagères en libre cueillette. 

>> en savoir plus sur les jardins éco-responsables

Comment participer au projet ? Toutes les idées, en lien avec le thème d’une « nouvelle agriculture urbaine » sont les bienvenues. Pour participer au projet, contacter l’AEV au 01 83 65 38 11 ou écrire à buttepinson@aev-iledefrance.fr.


Actualités

Grands projets

La Butte Pinson - Renaissance d'une friche

On entend bien plus que le chant des oiseaux sur la Butte Pinson, au nord de Paris : à leur gai pépiement viennent se mêler les bourdonnements de projets ambitieux. Boudée il y a encore peu, la Butte regagne le cœur des promeneurs. Cette renaissance, elle la doit à l’AEV, dont le long travail d’acquisition foncière, amorcé en 1985, commence à porter ses fruits : en 2012, une première partie du « ruban vert » a été déroulée : une jolie façon de renouer des liens entre les riverains et ce lieu, tout en faisant écho à son lointain passé agricole…

Lire la suite

Agenda

Calendrier des événements organisés par l'AEV - Juin

Il n'y a aucun événement ce jour.

Suivez-nous