Château de la Roche-Guyon
Château de la Roche-Guyon
Coprin en forêt de la Roche-Guyon
Coprin en forêt de la Roche-Guyon
Vue sur la forêt et champ
Vue sur la forêt et champ

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

La cueillette des champignons est ouverte !

25.10.19
L’automne est la période idéale pour partir à la cueillette de champignons dans les sous-bois ! Et les forêts régionales (Ferrières, Grosbois, Rougeau, Bondy…) en recèlent pléthore. Pieds de mouton, cèpes et autres raviront vos papilles ! Parmi les nombreuses espèces de champignons recensées, seule une faible part est comestible. Alors pour éviter toute intoxication et revenir avec un panier rempli, l’AEV fait le point sur les conseils pratiques et les précautions à prendre lors de votre escapade en forêt.

Cepes AEV
 Cèpe - Crédit photo : AEV 

Pendant la cueillette 

  • Gardez à l’esprit que la cueillette de champignons est tolérée, mais doit être réalisée dans le cadre d’une consommation familiale.
  • Utilisez un couteau pour éviter d’arracher le pied. Les champignons font partie de l’écosystème de nos forêts. Et de cette manière, vous préservez le mycélium, à savoir les “racines” du champignon qui se trouvent sous terre, et qui pourront assurer sa repousse l’année suivante.
  • Préférez les paniers en osier ou les cartons aux sacs en plastique qui accélèrent le pourrissement des champignons.
  • Ramassez uniquement ceux que vous connaissez parfaitement. Attention, certains champignons hautement toxiques ressemblent beaucoup aux espèces comestibles que vous connaissez. Dans la majorité des cas, les intoxications résultent d’une confusion avec d’autres champignons comestibles.
  • Cueillez seulement les spécimens en bon état (ni trop jeunes, ni trop mûrs) et prélevez la totalité du champignon (pied et chapeau), cela permettra facilement l’identification en cas de doute.
  • Ne ramassez pas les champignons près de sites pollués (bords de routes, aires industrielles, décharges) : composés à 80 % d’eau, ce sont de véritables « éponges » qui accumulent très facilement les éléments toxiques.

Après la cueillette 

  • Lavez-vous soigneusement les mains
  • Nettoyez les champignons et conservez-les à part et au réfrigérateur
  • Les consommer dans les deux jours au maximum après la cueillette
  • Ne jamais les consommer crus

En cas de doute sur la comestibilité d'un champignon

En cas de doute sur la comestibilité d’un champignon, demandez l’avis d’un pharmacien ou d’un mycologue qui pourra l’identifier et vous éviter ainsi tout risque d’intoxication.

Pour votre sécurité, gardez bien l’ensemble de ces précieux conseils en tête. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer dans une belle balade en forêt !

Pour aller plus loin : la Société mycologique de France organise dans la région des sorties hebdomadaires en novembre.

Pour en savoir plus : rendez-vous sur le site de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) - https://www.anses.fr/

En savoir plus

Suivez-nous