Terres agricoles à Méry-sur-Marne
Plantation de salades
Pâturage ovin à Rosny
Champ de salades sur la plaine maraîchère de Montesson
Vue panoramique sur Mantes-la-Jolie
Vache et son veau
Sortie à la ferme Trubuil pour les Agriculteurs Juniors
Sortie à la ferme pour les Agriculteurs Juniors
Jardins partagés à Cormeilles en Parisis
Champ de salades au Domaine de Saint-Leu

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

L’AEV et le Marché International de Rungis unis pour dynamiser l’agriculture francilienne

11.10.19
L’AEV et le Marché international de Rungis ont signé le mardi 8 octobre dernier une convention de partenariat. Le but ? Développer des convergences entre l’objectif de maintien, de développement et de diversification de l’agriculture francilienne porté par l’AEV et les débouchés proposés par le Marché International de Rungis.
 
semmaris portrait ok
Anne Cabrit, Présidente de l'AEV et Stéphane Layani, Président du Marché International de Rungis - © AEV / V. Pichot

Ce partenariat vise à dynamiser la production et la commercialisation régionale des produits franciliens (notamment fruits, légumes, viandes et produits laitiers), mais aussi permettre l’accès des commerçants, des restaurateurs et des consommateurs à des produits frais, locaux et de qualité.

Comme première illustration des synergies possibles, un agri-dating a marqué le début du partenariat : une matinée d’échanges durant laquelle des agriculteurs locataires de l’AEV et des grossistes ont pu personnellement se rencontrer et établir ensemble de nouvelles pistes de travail, selon le type d’exploitation, les attentes et les besoins de chacun.

« Cet engagement s’inscrit pleinement dans les objectifs du Pacte agricole de la Région Île-de-France. Il est naturel pour l’Agence des Espaces Verts de rechercher des synergies avec des acteurs clés de la commercialisation de produits alimentaires, tels que le Marché International de Rungis. Car nous sommes convaincus que la création de convergences entre le foncier géré par l’AEV et les besoins identifiés par les professionnels du secteur en produits agricoles locaux de qualité constitue un levier pour la pérennisation de l’activité agricole en Île-de-France », précise Anne Cabrit, Présidente de l’Agence des Espaces Verts (AEV) de la Région Île-de-France.

Pilier économique de la Région à part entière, le secteur agricole a pourtant perdu 23 % de ses exploitations en Île-de-France depuis 2000. Aujourd’hui, ce partenariat permet concrètement à l’AEV d’apporter aux agriculteurs locataires des terrains qu’elle gère de nouvelles opportunités de commercialisation de leurs produits, dans une chaîne économique durable et locale.

À travers cette convention et dans le respect de leurs domaines de compétences respectifs, l’AEV et le Marché International de Rungis s’engagent à œuvrer conjointement pour :

  • Maintenir les exploitations agricoles et favoriser l’installation d’agriculteurs sur les sites de l’AEV, notamment des jeunes et prioritairement des projets d’agriculture biologique ;
  • Favoriser l’insertion des producteurs dans une chaîne économique viable et accompagner les agriculteurs dans l’identification de l’ensemble des débouchés et circuits de commercialisation possibles ;
  • Faciliter la commercialisation de la production des agriculteurs en bail avec l’AEV, s’ils le souhaitent, par les opérateurs du Marché International de Rungis ou sur des zones du marché dédiées à la production francilienne ;
  • Promouvoir et faire-valoir le maintien de l’agriculture au niveau régional et l’approvisionnement local, tant auprès des institutionnels, des professionnels, en particulier les opérateurs du Marché International de Rungis, que du grand public ;
  • Faciliter un approvisionnement durable et optimisé en produits locaux de la Région Île-de-France pour les Franciliens, notamment via les commerces de bouche et la restauration.

Pour répondre à ces objectifs, des actions ont été définies par les partenaires, telles que la proposition de débouchés supplémentaires dès le lancement des appels à candidatures de l’AEV visant à installer de nouveaux agriculteurs. Une démarche clé marquant la volonté de l’AEV de renforcer la viabilité économique des projets des candidats.

semmaris aev agriculteurs ok
De gauche à droite : M. Dupuis (agriculteur), M. Rezouki (agriculteur), Stéphane Layani et Anne Cabrit - © AEV / V. Pichot




En savoir plus

Suivez-nous