Jacinthes en fleurs en forêt régionale de Montgé
Ophrys araignée
Cornouiller en fleurs en forêt régionale de la Roche-Guyon
Fleurs mâles de hêtre en forêt régionale de Ferrières

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Forêt régionale de Galluis : un inventaire écologique a été réalisé pour préparer l’avenir de la forêt

14.12.18
illu-actu-galluis

Pour gérer durablement les forêts, il faut aller à la rencontre de leurs habitants. Focus sur un coin de nature au cœur du Val d’Oise, où une flore exceptionnelle s’y épanouit en toute sérénité…

« On se croirait en Finlande, n’est-ce pas ? », s’exclame Jean-François Antoine, responsable de la Mission Environnement de l’AEV, en dirigeant son regard vers une zone couverte de sphaignes devant laquelle nous passons.

Ces végétaux se retrouvent dans les zones boréales mais aussi dans les Forêts régionales d’Île-de-France, comme celle de Galluis dans le Val d’Oise. C’est là que s’est déroulé le jeudi 6 décembre dernier la restitution d’un inventaire écologique consacré à la flore. Celui-ci a été réalisé par l’AEV pour préparer l’avenir du lieu.

Un endroit unique

La Forêt régionale de Galluis est un massif de près de 220 ha située dans le Parc Naturel Régional (PNR) du Vexin Français, à seulement 15 kilomètres de Cergy-Pontoise.

Acquise en 1998 par l’Agence des Espaces Verts, elle a été gérée durablement grâce à un document décrivant l’aménagement forestier, dont la révision va bientôt avoir lieu.

« Pour préparer cette révision, il est essentiel de s’intéresser au plus près à la vie de la forêt, afin de comprendre comment adopter une gestion forestière la plus favorable possible à la biodiversité», explique Jean-François.

La 1ère étape ? Une étude exhaustive de la flore et des habitats naturels, afin de comprendre l’évolution des espèces présente sur les lieux. À la lecture des résultats, on voit apparaître la Forêt régionale de Galluis comme un sanctuaire pour près de 25 plantes rares sur le territoire francilien.

Ainsi, par exemple, aux sphaignes viendront s’ajouter les carex, les callunes ou encore les myrtilliers qui trouvent dans ce milieu unique, humide et sableux, les conditions de sol et le climat nécessaires à leur développement.

On notera aussi la présence d’une espèce protégée en Île-de-France : l’Osmonde royale. Bien que présente dans de nombreuses régions du monde (Afrique, Amérique ou encore Asie), cette grande fougère y est souvent rare et menacée de disparition. En France, on la rencontre sur les milieux forestiers sableux, à proximité des aulnes, à Rambouillet, Ecouen ou encore Galluis.

« Suivra maintenant une mise à jour de l’aménagement forestier avec comme ligne de mire, la conciliation de 3 usages essentiels à la vie de la forêt : l’accueil du public, la protection de la biodiversité et la gestion sylvicole », conclut Jean-François.

Suivez-nous