La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy
La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy © Hellio - Van Ingen
Un acteur essentiel pour un salon réussi
Retour sur un salon de l'Agriculture réussi !
L'étang du Morillon sur la réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux
L'étang du Morillon sur la réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux © Hellio - Van Ingen
Visuel Natur'Box AEV
Les animations nature 2017 sont arrivées ! Inscrivez vous dès maintenant sur le site !
Téléchargez maintenant l'appli mobile Pan pour découvrir les parcours de l'AEV dans les forêts régionales !
Téléchargez maintenant l'appli mobile Pan pour découvrir les parcours de l'AEV dans les forêts régionales !
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières © Hellio - Van Ingen

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

L'AEV et "Terre de Liens" s'unissent pour l'agriculture francilienne

12.06.15

Le Conseil d’administration de l'AEV annonce la signature d’une convention de partenariat avec la Fondation « Terre de Liens », association reconnue d’utilité publique. Ce partenariat a pour objectif de faciliter la préservation de terres agricoles en Île-de-France, en permettant à l’AEV d’être codécideur et cofinanceur des acquisitions foncières menées par « Terre de Liens ».

Impulsée par la Région, cette convention fait suite à la délibération du Conseil régional d’Île-de-France datant du 21 novembre 2014, visant à mettre en oeuvre une « Stratégie régionale pour une agriculture durable et de proximité en Île-de-France ».

L’Agence des espaces verts pratique, depuis près de 40 ans, une veille foncière sur le territoire régional pour acquérir et protéger les espaces agricoles situés en zone périurbaine. Des acquisitions foncières ciblées, réalisées en étroite collaboration avec la Safer qui permettent, chaque année, de lutter contre la spéculation foncière autour de ces terrains très convoités, d’installer de jeunes agriculteurs en leur donnant une vision pérenne sur leur foncier et de reconnecter la ville avec les terres agricoles. Mais jusqu’à présent, l'AEV ne pouvait se porter acquéreur des terres à préserver uniquement lorsqu’elles se situaient sur les quelque 39 000 hectares que couvrent les PRIF.
Le partenariat avec la Fondation « Terre de Liens » donne l’opportunité à l’AEV de soutenir l’acquisition d’espaces agricoles et de développer une politique d’acquisition foncière cohérente sur l’ensemble du territoire francilien.

Pour pouvoir bénéficier d’un cofinancement de l’AEV, les acquisitions réalisées par la Fondation, récemment signataire de la Charte régionale de la Biodiversité, devront être situées intégralement en Île-de-France - et en dehors des PRIF en vigueur -, avoir un prix d’achat cohérent avec les références de prix locales et accueillir un porteur de projet en agriculture biologique. Pour chaque acquisition, la Fondation dispose de 2 ans pour installer un agriculteur et s’engage à un maintien de l’usage agricole des terres pour 30 ans minimum, conformément à ses statuts. Enfin, pour chaque dossier d’acquisition, elle devra conclure avec le preneur un bail rural à clauses environnementales.

La convention de partenariat a été conclue pour une durée de quatre ans, de juin 2015 à juin 2019 dotée d’un budget de 400 000 euros.

Le saviez-vous ?

  • En 15 ans, le nombre d’agriculteurs en Île-de-France a baissé de 25 % et la surface agricole de 5 %.
  • Environ 1280 ha de terres agricoles disparaissent chaque année, soit l’équivalent de 1800 terrains de foot.
  • Le nombre d’exploitations en bio en Île-de-France a augmenté de 5% par rapport à 2012.

En savoir plus

3 questions à : Valentine, paysagiste

07.11.16
3 questions à : Valentine, paysagiste
C’est le cœur de la mission de l’Agence des espaces verts : aménager, pour le bien-être de tous les Franciliens, les sites naturels qu’elle a acquis. C’est notamment le rôle des paysagistes, au nombre de quatre à l’Agence. ...
Lire la suite

Suivez-nous