La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy
La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy © Hellio - Van Ingen
L'étang du Morillon sur la réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux
L'étang du Morillon sur la réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux © Hellio - Van Ingen
Lancement de notre nouvelle application mobile : Balade Branchée
Lancement de notre nouvelle application mobile : Balade Branchée
Visuel Natur'Box AEV
Les animations nature 2017 sont arrivées ! Inscrivez vous dès maintenant sur le site !
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières © Hellio - Van Ingen

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

L’AEV redonne des couleurs à Pontault-Combault

23.12.14
Les habitants de Pontault-Combault (Seine-et-Marne) peuvent désormais s’offrir une nouvelle parenthèse verte au sein des « Jardins d’Aimé », dont l’aménagement a bénéficié d’une subvention de l’AEV.


La mairie de Pontault-Combault a inscrit dès 2006 dans son plan local d’urbanisme (PLU) la création d’espaces verts complémentaires dans le tissu urbain, à forte densité, comme beaucoup de villes de la région parisienne. Des emplacements potentiels ont été identifiés et réservés, parmi lesquels une emprise de 6 000 m2 située entre la rue de la Pierre-Rollet et l’avenue des Jasmins. Lors de la cession de l’entreprise de peinture Colorissimo implantée sur le site, la mairie a pu acquérir le terrain, détruire les bâtiments et procéder à la dépollution des sols.

Un jardin dédié aux enfants

C’est le bureau d’études Praxys Paysage qui a été chargé d’imaginer la nouvelle respiration verte de Pontault-Combault, au cœur d’un quartier d’habitat mixte où se côtoient pavillons et logements sociaux. Il s’agissait, sur une surface relativement restreinte, de créer un espace multifonctionnel, à la fois lieu de convivialité, espace pédagogique, aire de jeux et traversée douce du quartier. Pari tenu avec la création de ces « Jardins d’Aimé », qui empruntent leur joli nom à l’école primaire Aimé Césaire voisine. Ses jeunes élèves peuvent désormais apprendre à reconnaître arbres et fleurs au sein d’un jardin-découverte de 100 m2 composé de bacs de plantations. Puis se défouler dans l’aire de jeux de 284 m2, tandis que les plus grands - et les plus sages !- profitent de l’espace solarium, une pelouse centrale de 1 200 m2 sur laquelle veille aujourd’hui un gardien, chargé de dissuader les amateurs de jeux de ballon de s’y aventurer et d’abîmer les plantations.

Eco-conception et gestion durable

L’aménagement du parc a eu un impact limité sur l’environnement, avec l’utilisation, pour le mobilier, de bois certifié FSC. L’accent a particulièrement été mis sur la gestion de l’eau, au cœur d’une ville dont le réseau d’assainissement est au bord de la saturation, du fait de son importante urbanisation : noues d’infiltration installées en périphérie du parc afin de collecter les eaux pluviales et les réutiliser pour l’arrosage des plantations, massifs paillés pour retenir l’humidité et limiter les désherbages, pratiqués à la main pour éviter l’usage de produits phytosanitaires… Les agents municipaux ont été formés à la gestion différenciée pour accompagner au mieux la vie du jardin. 130 arbres issus de 12 espèces différentes, parmi lesquelles les chênes ‘Quercus cerris’, les aulnes ‘Alnus cordata’, les flamboyants sorbiers ‘Sorbus dodong’, ainsi que 1 300 arbustes (Houx, fusains ailés nains ‘Euonymus alatus’, symphorine) et 5 000 vivaces, de la mauve sylvestre aux iris en passant par les Myrrhys odorata, forment la palette végétale haute en couleur du jardin, clin d’œil à l’ancienne vocation de la parcelle. Des tonalités qui vibrent toute l’année, en particulier au cœur du « jardin des couleurs », grâce à une alternance de plantes pérennes et non pérennes.

Déjà adopté par les riverains

L’ensemble de ces qualités et de ces ambitions a permis à la ville de Pontault-Combault d’obtenir une subvention de 121 080 euros, attribuée par l’AEV. « C’est un parc urbain de haute qualité, estime Jean Vallée, chargé de mission territoriale Seine-et-Marne à l’AEV. Il rentre dans le cadre d’une gestion durable sur tous les critères : proposer une offre sociale qui n’existait pas, ainsi qu’une mise en œuvre et une gestion écologique ». Les jardins d’Aimé semblent déjà occuper une place importante dans le cœur des Pontellois-Combalusiens. « Il arrive que les promeneurs attendent l’ouverture des grilles le matin, raconte Alex Bouton, responsable des espaces verts à la mairie. On sent que cet espace vert répond vraiment aux besoins de la population : lycéens, riverains, enfants, tout le monde se l’est approprié ! ». Une véritable histoire d’amour, qui justifie à elle seule le nom des Jardins d’Aimé…

En savoir plus

Venez nous rencontrer au Salon de l’Agriculture 2017 !

24.02.17
Venez nous rencontrer au Salon de l’Agriculture 2017 !
L’Agence des espaces verts sera présente dans le hall 3, allée A sur le stand de la Région Île-de-France du 25 février au 5 mars, à l’occasion du Salon de l’Agriculture situé Porte de Versailles à Paris. Depuis 25 ans, l’AEV et ses partenaires encouragent une agricultur...
Lire la suite

La Tégéval s’anime : ça commence !

06.04.17
La Tégéval s’anime :  ça commence !
Le printemps fait son apparition, et le soleil se dévoile enfin. C’est le moment d’en profiter pour bouger, respirer et se distraire ! Que vous soyez scientifique, naturaliste ou bien sportif, il y en a pour tous les goûts sur la Tégéva...
Lire la suite

Suivez-nous