La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy
La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy © Hellio - Van Ingen
L'étang du Morillon sur la réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux
L'étang du Morillon sur la réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux © Hellio - Van Ingen
Lancement de notre nouvelle application mobile : Balade Branchée
Lancement de notre nouvelle application mobile : Balade Branchée
Visuel Natur'Box AEV
Les animations nature 2017 sont arrivées ! Inscrivez vous dès maintenant sur le site !
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières © Hellio - Van Ingen

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

L'AEV au World Parks Congress de Sydney

18.11.14

Le 6ème congrès mondial des parcs s'est tenu à Sydney, du 11 au 19 novembre. L'AEV était invitée par l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) à présenter son programme d'éducation à l'environnement, Forestiers Juniors, à ce jour malheureusement unique en France.  5000 personnes étaient présentes pour prendre le pouls de la biodiversité mondiale et écouter les idées émergentes d'un nouveau rapport à construire entre l'homme et la nature.

Une fois le constat fait des menaces croissantes sur les espèces animales et végétales, dues aux activités humaines ; une fois le constat fait que seulement 24% des aires protégées mondiales sont correctement gérés, l'optimisme anglo-saxon domine.

Il s'illustre dès l'ouverture du congrès avec des messages très clairs, portés au plus haut niveau par le Président et la Directrice de l'UICN, par la directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova et par Sally Jewell, Secrétaire du Département de l'Intérieur des États-Unis, demandant à tous de considérer la transmission de la relation à la nature aux enfants comme l'enjeu majeur de protection de la planète.

Qu'ils soient entendus en France, où ce sujet est relégué en arrière plan de la dimension scientifique de la protection de la nature. Les experts naturalistes appartiennent à la seule communauté scientifique qui ne peut réaliser son objectif, préserver la planète, sans les habitants de cette planète et bien évidemment sans sa jeunesse.

C'est donc un pan entier de ce congrès qui a été consacré à "inspirer une nouvelle génération". Sur ce sujet, des pays anglo-saxons, nous pouvons prendre le meilleur, le dynamisme, le mécénat, la mise en réseau, la communication, le portage des projets par de grandes institutions publiques. Nous devons par ailleurs préserver et réinventer un modèle français de sensibilisation à l'environnement.

Ce fut donc un congrès marqué par l'ouverture sur le monde extérieur où une place importante a été réservée aux relations avec le secteur privé et ponctué par une fête de la nature géante offerte au grand public.
L'ouverture s'est illustrée également dans un concept nouveau d'expertise, dans les aires protégées, de la biodiversité et de sa gestion par le biais du paysage offrant à la fois la grande échelle indispensable aux dynamiques biologiques et également les dimensions sociale et culturelle illustrant l'indispensable prise en compte de l'humain dans le maintien de toute autre vie.
Sylvia Earle, grande biologiste marine américaine, pose enfin un grand défi en nous disant que les "10 prochaines années conditionneront les 10 000 suivantes".

Modestement mais avec une grande conviction, l'AEV prendra sa part.

En savoir plus

Suivez-nous