La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy
La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy © Hellio - Van Ingen
L'étang du Morillon sur la réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux
L'étang du Morillon sur la réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux © Hellio - Van Ingen
Lancement de notre nouvelle application mobile : Balade Branchée
Lancement de notre nouvelle application mobile : Balade Branchée
Visuel Natur'Box AEV
Les animations nature 2017 sont arrivées ! Inscrivez vous dès maintenant sur le site !
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières © Hellio - Van Ingen

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Objectif télétravail à l’AEV

16.09.14
Depuis janvier 2014, le télétravail a fait son entrée à l’AEV ! L’Agence devient ainsi l’un des premiers établissements publics à s’engager en faveur de cette méthode d’organisation douce. Une décision novatrice, pour le bien-être des salariés.
Depuis le 1er janvier, travailler à domicile est désormais possible à l’AEV. Impulsée dès 2011, l’idée a fait son chemin progressivement. Une mise en place préparée  grâce à de nombreux échanges avec les représentants du personnel, ainsi que par la rédaction d’une charte : « Cette mesure témoigne d’une volonté politique forte, qui marque la continuité du processus Agenda 21 au sein de l’agence, précise Eddy IPHAINE, membre du pôle Secrétariat général, paie et carrières à l’AEV.

Le télétravail, avenir de l’Île-de-France ?

Assurément, puisqu’il améliore le bien-être du salarié… et diminue le trafic sur les routes. Ce dispositif paraissait essentiel pour offrir au personnel de meilleures conditions de travail, dans une région où les longs temps de trajet entrainent souvent un stress et une fatigue accrue. À ce titre, le télétravail est une alternative clé. Le télétravail devrait donc, dans les années à venir, se généraliser à l’AEV. Novateur pour un organisme public, son déploiement fait aujourd’hui de l’Agence des espaces verts un des précurseurs en la matière.  Pour le moment, hormis la loi Sauvadet, il n’existe en effet aucun texte réglementaire prévoyant le télétravail chez les fonctionnaires ! En avance, l’AEV innove donc pour le plus grand bonheur des équipes, puisqu’une trentaine de personnes, soit 23% des effectifs de l’AEV, a d’ores et déjà choisi le travail à domicile… ou sur site distant. De Franconville à Marcoussis, l’AEV possède en effet, en dehors du siège principal, six autres locaux répartis dans toute l’Île-de-France où le salarié peut choisir d’être rattaché.

Des formations spécial « management »

Seule condition pour accéder au télétravail : être employé à l’agence depuis plus de 6 mois et ne pas occuper un poste nécessitant une présence forte sur le terrain, à l’image des gardes équestres ou des ouvriers. « Dans les faits, tous les salariés de l’AEV peuvent bénéficier de cette mesure, indique Eddy Iphaine. Nous souhaitions au départ la proposer principalement aux personnes dont le domicile se trouvait éloigné du siège, puis nous avons décidé d’ouvrir le dispositif à certaines missions requérant beaucoup de concentration. » Travailler à distance, oui, mais pas plus de 3 jours par semaine : « Il ne fallait pas couper les équipes. Le télétravail est une bonne chose mais il y a besoin de moments de contacts et de rencontre entre les collaborateurs ! » Enfin, la mise en place de ce dispositif ayant une incidence sur les chefs de service, l’AEV s’apprête à lancer un plan de formations spécial « management » intégrant le travail à distance pour gérer au mieux ce sujet. La rengaine métro, boulot, dodo n’a plus qu’à bien se tenir !

En savoir plus

Suivez-nous