La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy
La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy © Hellio - Van Ingen
L'étang du Morillon sur la réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux
L'étang du Morillon sur la réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux © Hellio - Van Ingen
Lancement de notre nouvelle application mobile : Balade Branchée
Lancement de notre nouvelle application mobile : Balade Branchée
Visuel Natur'Box AEV
Les animations nature 2017 sont arrivées ! Inscrivez vous dès maintenant sur le site !
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières © Hellio - Van Ingen

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

La Butte des Châtaigniers, nouveau balcon vert sur Paris

09.12.13

Le 12 octobre, échassiers et musiciens-jardiniers ont célébré l’ouverture officielle de la Butte des Châtaigniers au grand public, en présence des élus d’Argenteuil et de Sannois, du président de l’AEV, de deux conseillères régionales du Val d’Oise et de nombreux riverains. Ce projet d’aménagement ambitieux, visant à rendre à la Butte sa noblesse, a nécessité près de trois ans de travaux. Aujourd’hui, il appartient aux riverains de s’approprier ce nouvel élément de nature, au cœur de la ville.
Ancien haut lieu de culture maraîchère, la Butte des Châtaigniers a longtemps été le paradis des figuiers, des vignes, puis des asperges. Sur ses coteaux exposés plein sud sont mêmes nées des variétés bien spécifiques, comme la figue blanche ou l’asperge d’Argenteuil. De ce vrai morceau de terroir francilien, il n’est plus resté grand-chose après le passage des carriers, qui y ont exploité intensivement le gypse à ciel ouvert. La Butte a été littéralement éventrée par leur activité, se muant en site hostile, difficilement accessible et dangereux.

Un paysage remodelé

Il aura fallu près de trois années de travaux, dirigés par Cécile Pruvot, chef du service d’expertise technique de l’Agence et paysagiste, pour que l’AEV, propriétaire du site depuis 1983, redonne des airs bucoliques à la Butte des Châtaigniers. Le site a dû être avant tout sécurisé : 100 000 mètres cube de terre ont été déplacés et réutilisés sur place pour remodeler la Butte et renforcer ses sous-sols. Afin de former un bosquet offrant aux flâneurs l’impression de se promener dans un bois, 35 850 arbres de diverses essences ont été plantés. « Pour marquer les lignes de force, nous avons planté des merisiers, des érables champêtres, des sorbiers, des oiseaux, des chênes pédonculés et des pommiers, détaille Sylvain Ducret, paysagiste à l’AEV. Il s’agissait de reconstituer des masses boisées pour cadrer des vues. ». Les caractéristiques du terrain n’ont pas permis d’y replanter des châtaigniers. Mais quelques châtaigniers centenaires seront sauvegardés au sein d’une propriété que l’AEV va acquérir au sommet de la Butte à Sannois, propriété qui intègrera la Butte en 2014.

Un panorama unique

Du haut de ses 128 mètres, la Butte offre un panorama unique sur Paris et la vallée de la Seine, dont les promeneurs vont pouvoir désormais profiter d’un véritable balcon vert. « Nous avons mis en valeur le belvédère en marquant la ligne de crête. Là où la pente s’accentue, nous avons installé des assises en chêne qui permettent d’embrasser du regard l’ensemble de la réalisation », explique Sylvain Ducret. Pour accéder au site, un escalier de 365 marches, secondé par un chemin serpentant, a été aménagé. Des travaux retardés, cette année, par des conditions climatiques qui ont rendu le travail dans les pentes particulièrement difficile. Au pied de la Butte, une prairie permettra aux riverains de pique-niquer et aux plus jeunes de jouer en toute sécurité. « Des parties seront fauchées pour créer des aires plus accueillantes. Nous pourrons adapter le site en fonction de l’intensité de l’usage », précise le paysagiste. « Sa gestion va également résulter d’un travail en accompagnement de la nature, dans la philosophie de l’AEV ». 

Riverains au rendez-vous

Restait à inviter les riverains sur la butte. Le samedi 12 octobre, ils étaient près de 300 au rendez-vous de son inauguration, organisée par l’AEV ; des joggeurs avaient déjà entrepris, avant même le début des festivités, de gravir les 365 marches de l’escalier ! Deux gardes équestres de l’agence, montés sur Mosquito et Nofx, des échassiers grimés en feuilles de printemps et d’automne et des musiciens déguisés en jardiniers ont lancé les festivités, tandis que des éco-animatrices de l’AEV animaient un stand d’éducation à l’environnement où petits et grands ont pu s’amuser à jouer à un « Qui est-ce ? » à base d’insectes ou découvrir à l’aveugle, en plongeant la main dans des boîtes-mystère, châtaignes, mousse, pommes de pins et bogues. Le stand de crêpes – à la crème de marron, tout naturellement – n’a pas désempli. Le public, par petits groupes, a bénéficié de visites guidées de la butte, menées par Eric Goulouzelle, directeur général adjoint de l’AEV, et Sylvain Ducret. De véritables petits cours de botanique ponctués par de nombreuses questions des riverains, autant intéressés par l’histoire du site que par les essences plantées. Aujourd’hui, la butte est à eux, enfin.

En savoir plus

Une expertise unique au service des agriculteurs franciliens

02.03.17
Une expertise unique au service des agriculteurs franciliens
Depuis le 25 février et jusqu'au 5 mars, l'Agence des espaces verts de la Région Île-de-France est présente au Salon de l'Agriculture, pour faire part de son expertise et de son savoir-faire, notamment à travers l'organisation de plusieurs conférences. Retour sur deux d'entre elles,&n...
Lire la suite

Suivez-nous