La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy
La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy © Hellio - Van Ingen
Un acteur essentiel pour un salon réussi
Retour sur un salon de l'Agriculture réussi !
L'étang du Morillon sur la réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux
L'étang du Morillon sur la réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux © Hellio - Van Ingen
Visuel Natur'Box AEV
Les animations nature 2017 sont arrivées ! Inscrivez vous dès maintenant sur le site !
Téléchargez maintenant l'appli mobile Pan pour découvrir les parcours de l'AEV dans les forêts régionales !
Téléchargez maintenant l'appli mobile Pan pour découvrir les parcours de l'AEV dans les forêts régionales !
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières © Hellio - Van Ingen

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

La Tégéval : le végétal sur les rails

09.12.13

Recoudre un territoire par le végétal : c’est l’ambition de la Tégéval, promenade verte de 20 kilomètres entre Créteil et Santeny. Lancés officiellement le 2 octobre, les travaux s’étaleront sur quinze ans. Un projet phare pour l’AEV, engagée aux côtés d’autres acteurs territoriaux au sein d’un syndicat mixte.

Redécouvrir le rythme lent de la promenade quand tout, autour, va trop vite. Une évidence qui pourtant a mis longtemps à faire son chemin dans le sud-est de l’Île-de-France. Dans les années 90, le tracé de l’interconnexion TGV a littéralement coupé en deux le territoire, entre Créteil et Santeny.

Dès le départ, il était prévu de créer une coulée verte compensant les effets de rupture, visuelle et écologique, de cette dorsale ferrée. Le projet est cependant resté dans les cartons pendant près de quinze ans, faute de porteur identifié. Il a fallu attendre 2008 pour que les choses s’accélèrent, grâce au regroupement au sein d’un SMER (Syndicat Mixte d’Étude et de Réalisation) du Conseil Général du Val-de-Marne, de la Région Île-de-France et de l’AEV. Ce syndicat mixte assure, depuis, la maîtrise d’ouvrage du projet, co-financé à 60% par la Région et à 40% par le Département.

Un comité de consultation des villes réunit régulièrement les communes de situation. Autre frein au lancement des travaux : la procédure d’enquête publique, visant à déclarer le projet d’utilité publique, qui a pris du temps. Le 9 avril, un pas de géant a été franchi avec la signature de l’arrêté de DUP (Déclaration d’Utilité publique) de la Tégéval entre Créteil et Villecresnes, par les préfets du Val-de-Marne et de l’Essonne. Cette DUP va permettre à la région d’acquérir 50 ha d’emprise foncière qui n’étaient pas encore en propriété publique. Le travail des maîtres d’œuvre se révèle d’emblée complexe. « Nous sommes les derniers à venir nous inscrire dans cette partie de la plaine centrale alluviale, constate Gilles Duquenoy, chef de projet « La Tégéval » à l’AEV. Une intense activité humaine s’est développée au fil des années autour de l’emprise de la coulée verte, et nous devrons composer avec ces mutations en cours et l’héritage des activités passées avec des sols artificialisés et potentiellement pollués ».

 

15 ans de travaux

Le 2 octobre, les travaux ont été officiellement lancés avec la plantation d’un cèdre de l’Atlas au cœur du parc historique de Saint-Martin, traversé par la future Tégéval. D’ici cinq ans, les importants terrassements seront achevés et un chemin sera tracé sur l’ensemble du trajet, pour que la population puisse se l’approprier au plus vite. Les travaux, dont le montant s’élève à 75 millions d’euros, ne s’achèveront cependant que dans quinze ans. « Ce temps assez long va nous permettre de travailler en accompagnant la nature, résume Gilles Duquenoy. C’est pourquoi écologues et paysagistes travaillent main dans la main sur le projet ».

L’accompagnement des dynamiques naturelles et le travail avec la végétation spontanée et les prairies façonneront, à terme, la Tégéval tout autant que le crayon du paysagiste. Plutôt que de coller au tracé du TGV, elle serpentera autour, le chevauchant quand les lignes sont enterrées. Deux départements et huit communes seront traversés par l’axe vert. Débutant au niveau du parc de la base régionale de loisirs de Créteil, la Tégéval traversera ensuite les parcs départementaux de la Plage Bleue, du Champ Saint-Julien et de la Saussaie-Pidoux, puis elle gravira le coteau de Limeil, pour rejoindre le massif de l’Arc Boisé, dont elle constituera en quelque sorte la porte d’entrée. Un lieu préservé, écologiquement très riche, encore trop méconnu des citadins. Point de passage fort de la future coulée verte : la passerelle futuriste dessinée par l’architecte Marc Mimram, qui devrait enjamber la RN406. Un projet en attente de la validation de l’État, gestionnaire de la route nationale survolée.

2014-actu-chemin-pieton-valenton

Le tout nouveau chemin piéton à Valenton

 

L’humain et l’urbain

La Tégéval accueillera à terme piétons, personnes à mobilité réduite et autres cyclistes sur près de vingt kilomètres : les quelque 1 720 000 Franciliens concernés par le projet pourront s’y promener grâce à des normes d’accessibilité respectées en termes de revêtements et de pentes. La coulée verte sera aussi bien empruntée par les flâneurs que par ceux qui souhaiteront, au quotidien, se rendre au travail à pied ou à vélo. « La Tégéval va reconnecter des quartiers aujourd’hui isolés par les infrastructures et des installations industrielles, résume Gilles Duquenoy. L’urbain va pouvoir s’accrocher sur cette colonne vertébrale plantée ».

L’urbain… et l’humain, puisque dès le 20 novembre, 250 personnes issues notamment du monde associatif seront invitées à réfléchir aux différentes façons de donner vie à la Tégéval, qui comporte des emprises particulièrement adaptées à devenir des lieux de rencontres.  Jardins, vergers, poulaillers partagés et autres événements sportifs pourront  à l’avenir venir s’y greffer, pour le plus grand plaisir des riverains.


2014-actu-newsletter-idee-tegeval
Retrouvez ici toutes les idées des riverains pour leur Tégéval

En savoir plus

Suivez-nous