La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy
La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy © Hellio - Van Ingen
Un acteur essentiel pour un salon réussi
Retour sur un salon de l'Agriculture réussi !
L'étang du Morillon sur la réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux
L'étang du Morillon sur la réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux © Hellio - Van Ingen
Visuel Natur'Box AEV
Les animations nature 2017 sont arrivées ! Inscrivez vous dès maintenant sur le site !
Téléchargez maintenant l'appli mobile Pan pour découvrir les parcours de l'AEV dans les forêts régionales !
Téléchargez maintenant l'appli mobile Pan pour découvrir les parcours de l'AEV dans les forêts régionales !
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières © Hellio - Van Ingen

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Le bio a vaincu l'auto

09.12.13

Après des mois de controverses et de mobilisations, la ferme de la Haye, vouée à se transformer en circuit de F1, était rachetée en 2010 par l’Agence des espaces verts. Le site, qui s’étend sur les communes de Flins et des Mureaux (78), est aujourd’hui exploité par un céréalier et deux maraichers bio. Précisions.

16 décembre 2010 : une signature s’appose et une page se tourne. En achetant à la SAFER1 178 hectares à l’ouest de Paris, l’Agence des espaces verts (AEV) fait plus qu’une simple acquisition. Elle permet à un site, où l’ex Président du Conseil général des Yvelines rêvait de voitures de course, de conserver la vocation agricole qu’il détient depuis le 17ème siècle.

« Cet achat est emblématique de la volonté de l’AEV de maintenir et développer une agriculture périurbaine de qualité, de résister à la pression urbanistique forte en cette vallée de la Seine et de préserver la ressource en eau, résume Benoit Lelaure, chargé de mission agriculture à l’AEV. Les captages locaux fournissent effectivement 400 000 riverains et l’agriculture bio dorénavant pratiquée sur place, permettra de préserver la masse d’eau souterraine. »

Premier bilan encourageant, après moins d’un an.

Un appel à projet a permis de recueillir plus d’une dizaine de candidatures pour exploiter le site en concession. « En Ile-de-France, des ensembles fonciers de cette taille sont assez rares », explique Benoit Lelaure. Trois d’entre eux furent sélectionnés et se sont installés, avec des baux à long terme: un céréalier (sur 115 hectares) et deux maraichers bio (sur 10 hectares chacun). L’un des deux est également locataire d’un corps de ferme, une longère du XVIIème siècle, rénovée par l’Agence.

Malgré une météo difficile, chacun a progressivement découvert, pris en main et cultivé ses terres. Les premières récoltes sont engrangées et les projets continuent de pousser.

Le céréalier compte étendre sa production aux légumes bio afin de les vendre aux cantines des environs. Il fait d’ailleurs construire à cet effet un bâtiment neuf pour stocker ses prochaines productions.

Les maraichers ont commercialisé leur récolte sur les marchés locaux et dans les gares des environs. Installé dans la ferme, l’un d’eux aménage les lieux pour proposer prochainement des ventes directes à la ferme.

Cette opération détient aussi une dimension sociale et citoyenne. Propriétaire de 10 hectares aux abords de la ferme, la commune des Mureaux a confié l'exploitation de 4,5 hectares à l’association ACR. Elle y développe un jardin d’insertion qui entrera en activité dans les prochains mois. La commune envisage également d’installer des jardins familiaux. Les habitants pourront visiter le site en utilisant un sentier périmétral.

A La Haye, l’esprit durable l’a emporté.

Notes

Société d’Aménagement foncier et d’établissement rural

En savoir plus

Suivez-nous