La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy
La brigade équestre de l'AEV en forêt régionale de Bondy © Hellio - Van Ingen
L'étang du Morillon sur la réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux
L'étang du Morillon sur la réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux © Hellio - Van Ingen
Lancement de notre nouvelle application mobile : Balade Branchée
Lancement de notre nouvelle application mobile : Balade Branchée
Visuel Natur'Box AEV
Les animations nature 2017 sont arrivées ! Inscrivez vous dès maintenant sur le site !
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières
Les séquoias de l'allée des Lions en forêt régionale de Ferrières © Hellio - Van Ingen

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Buttes avec vues

09.12.13

Propriétaire de la Butte des Châtaigniers, au nord-ouest de Paris, l’Agence des espaces verts (AEV) s’est lancée depuis mai dans un ambitieux chantier. Un projet qui tourne le dos à la facilité au profit d’un véritable concept : installer le grand paysage de nature sur un site où les activités industrielles l’avaient peu à peu chassé. Histoire d’une reconquête.

Bienvenue au domaine régional des buttes du Parisis. Ici, 621 hectares, deux coulées vertes et quatre buttes composent une ceinture verte essentielle à la respiration d’une agglomération dense où vivent 200 000 habitants environ au pourtour du domaine. Parmi ces 4 buttes, celle des Châtaigniers. Un site magnifique, typique de ces coteaux exposés plein sud où poussèrent jadis figues et asperges, mais très fréquenté et progressivement dégradé.

Propriétaire des lieux, l’AEV a décidé d’intervenir en vue de restaurer ce maillon qui relie la Seine à la Seine, et de recréer un véritable espace naturel pour les riverains. 

Première priorité : sécuriser les modelés de sol, résultats du remblaiement de l’ancienne carrière de gypse. « De 1950 à la fin des années 1990, la carrière de gypse a été remblayée  par des matériaux de démolition et par des ordures ménagères », explique Laure Baretaud, chargée de mission paysage au sein de l’AEV. Résultat : pollution des sols et risques de glissements de terrain. « Il fallait donc d’abord terrasser et assainir les sols. Afin de pouvoir déplacer les volumes de terre, des abattages préalables de la végétation de friches ont été réalisés. Les mouvements du sol en place, très volumineux, ont donc pu commencer. Pour limiter la circulation de camions, l’essentiel des déblaiements restera sur le site pour les remblaiements».

Deuxième enjeu : valoriser le panorama exceptionnel sur Paris offert par les lieux à 125 m d’altitude. Un axe d’autant plus stratégique que la butte, inscrite entre un immeuble d’habitation de grande hauteur et un centre commercial, est massivement traversée par les habitants. « D’ici, la vue est imprenable sur Paris et au-delà. La butte se distingue même depuis la Tour Eiffel », remarque Laure Baretaud. Un belvédère, ceint de cèdres, sera donc aménagé. Les promeneurs pourront y accéder par des pentes adoucies, des cheminements revisités. Ils profiteront d’un paysage remodelé comme à ses origines avec des bosquets et des prairies. 

« Certains  auraient aimé un aménagement à minima et il aurait été effectivement facile de faire un simple square. Mais nous avons voulu quelque chose de plus ambitieux pour tous les riverains, un maillon d’ampleur régionale. Inscrit dans une véritable continuité naturelle, il relie l’urbain au rural, la Seine à la Seine », remarque Eric Goulouzelle, Directeur général adjoint de l’AEV.

Initié en mai, le chantier a bien avancé. Après les terrassements et drainages en cours, la terre végétale sera mise en œuvre à la suite laissant ainsi la place en 2012 aux travaux de surface, allées, escaliers, plantations, mobiliers et belvédère. En 2013, ce chantier exemplaire sera finalisé.

En savoir plus

Suivez-nous