Chemin au bord de l'eau dans l'espace naturel régional de la Vallée de la Marne
Chemin au bord de l'eau à l'espace naturel régional de la Vallée de la Marne
Vue sur plan d'eau dans l'espace naturel régional de la Vallée de la Marne
Plan d'eau à l'espace naturel régional de la Vallée de la Marne
La prairie de la Renaissance dans l'espace naturel régional de la Vallée de la Marne
Prairie de la Renaissance à l'espace naturel régional de la Vallée de la Marne
Ciel éclairé au dessus du cours d'eau dans l'espace naturel régional de la Vallée de la Marne
Cour d'eau dans l'espace naturel régional de la Vallée de la Marne

Cliquez ici pour afficher la carte de ce territoire

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Vallée de la Marne

Des bois de Pomponne et de Chaalis jusqu’à l’île de Vaires, le périmètre de la vallée de la Marne se compose d’un chapelet d’espaces boisés et d’un vaste plan d’eau, protégé afin de compenser le tracé du futur TGV Est.

Un croissant vert sur les bords de la Marne

Dans ce croissant de la Ceinture verte, au nord de la Marne et à l’Est de Paris, l’Agence des espaces verts consolide ce patrimoine naturel, traversé par la Francilienne et par le futur TGV Est. Ain de préserver les espaces boisés malmenés par les infrastructures urbaines, un périmètre d’intervention a été créé sur les bois de Pomponne et de Chaalis, à proximité de Thorigny-sur-Marne. Il a été étendu jusqu’à la limite communale de Vaires-sur-Marne, incluant l’île de Vaires et les bois de ce domaine.

Un autre Bordeaux ...

Le bois de Pomponne s’inscrit dans le prolongement des bois de Brou et de Vaires-sur-Marne dont il est séparé par la Francilienne. Depuis les bords de la Marne, en limite du château de Pomponne sur la commune de Thorigny-sur-Marne, la route Départementale 86 remonte le coteau en direction du petit village de Bordeaux et traverse le périmètre d’intervention régional. Le village de Pomponne, qui s’étire le long de la Marne, borde sa frange Sud.
De l’autre côté de la route Départementale, près de Bordeaux, on peut admirer une éolienne puisant jadis l’eau pour le travail des champs et pour les abreuvoirs. Une jolie maison au grand portail blanc la précède. C’est ici que commence le bois de Chaalis, dans la partie Nord-Est du territoire. Ses longues allées traversent le coteau et se prolongent jusqu’au bois de Luzancy. Les terres agricoles qui séparent ce bois du beau village de Carnetin tracent la limite Est du périmètre régional, qui encercle 330 hectares de surface boisée.

L’île de Vaires, rendez-vous incontournable des amateurs d'activités nautiques

Entre Champs-sur-Marne et Chelles, là où la Marne se courbe doucement, l’île de Vaires n'est pas une simple île fluviale mais constitue en réalité un véritable ruban de terre qui s'étend du canal de Chelles à la Marne. Son périmètre s’inscrit dans les espaces libres majeurs de la vallée de la Marne que sont les parcs du château de Champs-sur-Marne et de Noisiel et l'île de loisirs régionale de Torcy.
Les anciennes excavations créées par les exploitations de sable sont aujourd’hui devenues un plan d’eau d’une superficie exceptionnelle de 90 hectares, réaménagé sur l’ancienne sablière Morillon-Corvol. Ses dimensions ont permis la création d’un bassin olympique d’aviron et de canoë-kayak offrant un parcours en ligne droite de 2,5 kilomètres. L'État et la Région ont co-financé la création de ce centre sportif de haut niveau.
Depuis 1991 enfin, l’Agence des espaces verts et l’Union Nationale des Centres Sportifs de Plein-Air (UCPA) aménagent le site pour l’accueil du public et la pratique d’activités sportives et récréatives.
Le domaine de l’île de Vaires est désormais très fréquenté et les premières animations prennent place sur les terrains en friche, près de l’entrée. Quand le vent se lève, on peut assister aux spectacles “aériens” animés par les chars à voile et les cerfs-volants.

Des peupliers pour l'emballage du chocolat !

La présence d’une peupleraie sur le site de l’Île de Vaires est étroitement liée à l’histoire industrielle des lieux.
C’est Émile Menier, fils du fondateur de la chocolaterie, qui la fit planter à la fin du XIe siècle, pour la fabrication des caisses d’emballage de son chocolat, produit dans l’usine voisine de Noisiel. Ce peuplement est aujourd’hui bordé d’un chemin qui permet d’admirer la belle architecture de ce bâtiment industriel.
Une pelouse sépare les bords du bassin du canal de Chelles, ombragé par les saules. La tonte irrégulière de la prairie caractérise cette longue promenade vers l’Ouest du domaine.
La partie Sud, en bordure de Marne, laisse découvrir un environnement boisé parsemé d'espaces de détente. Une passerelle, financée par la commune de Chelles, a été installée récemment pour rattacher l’île de Vaires à la commune de Noisiel.

 

Suivez-nous