Champ de blé dans l'espace naturel régional de la Vallée du Réveillon
Champ de blé dans l'espace naturel régional de la Vallée du Réveillon
Plaine agricole dans l'espace naturel régional de la Vallée du Réveillon
Plaine agricole dans l'espace naturel régional de la Vallée du Réveillon
Vue sur le village dans l'espace naturel régional de la Vallée du Réveillon
Vue sur le village depuis l'espace naturel régional de la Vallée du Réveillon
Paysage agricole fleuri dans l'espace naturel régional de la Vallée du Réveillon
Paysage agricole dans l'espace naturel régional de la Vallée du Réveillon

Cliquez ici pour afficher la carte de ce territoire

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Vallées de l'Yerres et du Réveillon

À travers la Seine-et-Marne et le Val-de-Marne, les rivières de l’Yerres et du Réveillon serpentent dans une mosaïque de terres agricoles et de milieux naturels, parmi lesquels s’inscrivent des sites régionaux majeurs comme la coulée verte de la Tégéval, les parcelles maraîchères de Périgny-sur-Yerres ou encore la Boucle de Villemeneux.

Deux cours d’eau sur trois départements

La rivière de l’Yerres prend sa source à Guérard en Seine-et-Marne, couvre un bassin versant de 1 020 km² puis parcourt deux autres départements, l’Essonne et le Val-de-Marne. Elle y déroule ses larges boucles sur près de 100 km avant de se jeter dans la Seine, près de Villeneuve-Saint-Georges. Ce cours d’eau a justifié d’un classement au titre de la loi de 1930 sur les paysages, du fait de la richesse du patrimoine naturel et culturel qu’il traverse.
Le Réveillon est l’un des principaux affluents de l’Yerres aval. Il prend sa source au Parc Péreire en forêt d’Armainvilliers (77) avant de rejoindre l’Yerres, à Yerres (91), après un parcours d’environ 24 km.

Vieux moulin et ponts centenaires

Peu navigable, l’Yerres a de tous temps été fréquentée par les pêcheurs et les lavandières. Ses rives les plus calmes étaient autrefois occupées par les moulins à farine.
Au XIXe siècle, ses abords bucoliques, longés de bois et de cultures, ont inspiré des artistes naturalistes comme le peintre Gustave Caillebotte, qui installa sa propriété à Yerres. Des sites remarquables témoignent de son histoire, comme les ponts centenaires ou le moulin de Jarcy.

Périgny-sur-Yerres, dernier espace agricole d’ampleur significative en Petite Couronne

Périgny-sur-Yerres est un pittoresque hameau au sud-est du Val-de-Marne, surplombant la vallée de l’Yerres. À l’intersection des trois départements, ce secteur couvre essentiellement une zone d’agriculture diversifiée (grandes cultures, maraîchage et horticulture). Il est délimité par le front urbain au nord et à l’ouest, la Francilienne à l’est et la vallée de l’Yerres au sud.
Le maraîchage et l’horticulture s’y exercent toujours, malgré le recul des terres agricoles au profit de l’expansion urbaine et le passage des infrastructures comme la Francilienne ou l’interconnexion des TGV.

La Boucle de Villemeneux à Brie-Comte-Robert : un paysage préservé

Située à 25 kilomètres au sud-est de Paris, la boucle de Villemeneux marque la zone de contact entre le plateau agricole de la Brie, les avancées urbaines de l’agglomération parisienne et la ville nouvelle de Sénart.
Le site en lui-même est aujourd’hui cultivé en agriculture biologique. Les berges de l'Yerres y sont ponctuées d'une végétation de cours d'eau, qui accompagne son parcours au creux de la vallée. La qualité de la ressource en eau, des paysages et de la biodiversité sont des enjeux majeurs à relever pour les acteurs de ce territoire. Le parcours du sentier de grande randonnée de Pays, qui domine la rive gauche, offre un beau panorama sur la boucle.

Suivez-nous