Arbre remarquable en contre plongée
Hêtre commun
Champ de colzas à l'espace naturel régional de la Haute vallée de Chevreuse
Chemin forestier dans l'espace naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse
Chemin forestier dans l'espace naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse
Allée forestière à Port Royal des Champs
Allée forestière à Port-Royal-des-Champs
Battracien divers
Triton palmé

Cliquez ici pour afficher la carte de ce territoire

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Haute Vallée de Chevreuse

Au sein de l’espace naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse, le Bois de Champ Garnier accueille le public dans un contexte chargé d’histoire.

Une grande forêt au cœur des Yvelines

Le massif forestier de Champ Garnier est situé au centre du département des Yvelines sur la commune de Saint-Lambert-des-Bois, à quelques kilomètres au sud de la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines. Il avoisine l’ancienne abbaye de Port-Royal des Champs, dans la vallée du Rhodon.
Incluse dans le territoire du Parc naturel régional (PNR) de la Haute-Vallée de Chevreuse, sa forêt ouverte au public est aussi appelée forêt régionale de Port Royal des Champs. Cette partie de la forêt est particulièrement dense : châtaigniers et charmes poussent sous une futaie de chênes.

L’Abbaye de Port-Royal, un lieu chargé d’histoire

La forêt est le berceau historique de l’Abbaye de Port-Royal, fondée en 1204, qui devint au XVIIe siècle un foyer du Jansénisme par la volonté d’Angélique Arnauld, abbesse de Port-Royal.
Les nombreux travaux réalisés pour assainir le vallon insalubre du Rhodon permirent l’installation définitive des religieuses en 1648. Leur communauté fut dispersée par la force en 1709.
A l’âge d’or de Port-Royal, ce sont des hommes de lettres, des philosophes qui se retiraient dans le silence du lieu pour travailler et méditer. Dans les Granges de Port-Royal - la ferme dépendant de l’abbaye et dominant le vallon - s’élève le bâtiment des Petites Écoles, d’où les hommes diffusaient leur savoir. Racine et Pascal comptent parmi les hôtes les plus illustres du site.

Cent marches pour redescendre dans le temps ...

Les Granges de Port-Royal sont devenues aujourd’hui un musée national conservant les traces de ce passé janséniste. Les restes de l’abbaye, détruite en 1711, sont conservés au-delà des “cent marches”, un escalier qui descend en forte pente jusqu’au mur de clôture de l’abbaye.
Au delà du chemin Jean Racine, dans le bois de Champ Garnier, les promeneurs découvriront un réseau d’allées forestières en étoile. Sur le site sont encore visibles les traces de l’extraction ancienne des meulières pour la construction de l'abbaye.

 

Suivez-nous