Coin fleuri en forêt régionale de Grosbois
Lande à Bruyères et à Callunes
Arbre remarquable en forêt régionale de Grosbois
Arbre mort en forêt régionale de Grosbois
Troncs d'arbres coupés en forêt régionale de Grosbois
Troncs d'arbres coupés en forêt régionale de Grosbois
Neige sur la forêt régionale de Grosbois
Neige en forêt régionale de Grosbois

Cliquez ici pour afficher la carte de ce territoire

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Grosbois

Située sur la commune de Boissy-Saint-Léger, la forêt régionale de Grosbois regroupe bien des trésors, parmi lesquels un chêne remarquable et le château du Comte de Provence, aujourd'hui domaine privé.

Un vaste espace boisé facile d'accès

La forêt régionale de Grosbois est située dans le département du Val-de-Marne (94), à une vingtaine de kilomètres au Sud-Est de Paris.
À un quart d’heure à pied de la gare RER de Boissy-Saint-Léger, la forêt est facilement accessible pour les randonneurs. Ses 148 hectares forment un vaste ensemble naturel boisé, avec la forêt domaniale de la Grange au Sud-Ouest (307 hectares) et la forêt domaniale de Notre Dame au Nord-Est (202 hectares).

Sur les traces de Louis XVIII ...

L’ancien domaine de Grosbois et son château, construit au XVIIe siècle, étaient la propriété du Comte de Provence, le futur roi Louis XVIII. Ils furent plusieurs fois vendus après la Révolution Française, notamment au Prince de Wagram, qui donnera son nom à l’une des allées les plus empruntées.
Le château est aujourd'hui ouvert au public les dimanches et les jours fériés de 14h à 17h (point d’eau potable, parkings, route intérieure goudronnée formant une boucle de 3km).
La fermeture annuelle a lieu du 1er décembre au 15 mars sauf pour les groupes.

Quand les vieux arbres recèlent des trésors

Aujourd’hui, la forêt régionale côtoie le domaine privé de Grosbois, qui a été aménagé pour l’entraînement des chevaux de course. Les promeneurs pourront apercevoir ces chevaux depuis la forêt.
De forme trapézoïdale, la forêt de Grosbois pousse tout contre la ville. Elle est close par un mur et des clôtures sur trois côtés, mais ouverte au Nord-Ouest de Boissy-Saint-Léger, allée de la Princesse, du côté du Bois Clary et au 88 rue de Marolles.
Si les terrains ont souffert d’une surexploitation, avant que la Région en devienne propriétaire, plusieurs parcelles ont déjà été réhabilitées grâce à l’enlèvement d’arbres dépérissants et à la plantation de jeunes arbres.
La variété de ses paysages a pu être conservée, avec des peuplements forestiers diversifiés, de vastes allées et des landes acidophiles.
Aux côtés des chênes, érables et châtaigniers, ce sont les bouleaux qui signent le caractère distinctif de la forêt de Grosbois. On y trouve aussi un chêne remarquable de plus de 190 cm de diamètre ! C’est un « monument » de par sa taille et son âge qui héberge à lui seul tout un biotope. Mort en 2003 suite à la canicule, il continue de vivre au travers des champignons et insectes qui s’y développent, et des oiseaux qui se nourrissent de ces derniers.
L’ensemble Est de la forêt correspond à une Zone Naturelle d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF), où les reptiles et les batraciens sont soigneusement étudiés. La forêt accueille aussi 70 espèces d’oiseaux, dont le pic noir. On y trouve également de grands mammifères comme des sangliers et des chevreuils.
Depuis l’ouverture au public en 1976, les aménagements se sont multipliés, pour le bonheur des amateurs de bicyclette et de rollers ainsi que des randonneurs.

Le coin des curiosités : la pelouse du progrès

Une grande aire de pelouse présente la particularité d’être tondue à des niveaux différents : des prairies naturelles d’herbes hautes, d’autres moyennes, alternent avec une pelouse coupée à ras. Cette apparence quelque peu « désordonnée » n’en est pas moins calculée pour multiplier par dix la présence d’espèces diverses. Il s’agit d’une « gestion différenciée », propice au foisonnement des espèces. Papillons, oiseaux, petits mammifères, insectes, graminées, orchidées, trouvent alors ici un milieu favorable pour se développer.



Trier, c’est naturel !


La forêt régionale de Grosbois est désormais équipée de corbeilles de tri écologique des déchets, afin de répondre aux exigences environnementales du label Eve® attribué à la forêt depuis 2011. Des points de collectes ont été concentrés sur les zones d’accueil du public. Une fois collectés, les déchets triés sont recyclés, c'est-à-dire transformés en matières premières pour fabriquer de nouveaux produits.

En utilisant ces corbeilles ou en remportant vos déchets avec vous, vous améliorez la propreté des lieux et participez ainsi à économiser et préserver les ressources naturelles. Saviez-vous que chaque tonne de cartons d’emballage recyclée permettait d’économiser 2,5 tonnes de bois ?

 

Actualités

Suivez-nous