Les 450 m² de panneaux photovoltaïques sur le toit du bâtiment © Pierre-Yves Brunaud / Picturetank
Vue sur l'aile est depuis la Guimard © Pierre-Yves Brunaud / Picturetank
Le côté ouest de la Cité régionale © Pierre-Yves Brunaud / Picturetank
Au sommet de la Cité régionale de l'environnement © Pierre-Yves Brunaud / Picturetank
Vue depuis l'avenue du général Leclerc © Pierre-Yves Brunaud / Picturetank
Les aménagements intérieurs de la Cité régionale © Pierre-Yves Brunaud / Picturetank

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

La Cité régionale de l'environnement

Depuis septembre 2014, la Cité régionale de l’environnement à Pantin accueille le siège de l’AEV ainsi que celui des 5 autres organismes environnementaux associés au Conseil régional d’Île-de-France (l’ARENE, BruitParif, NatureParif, l’Ordif et la SAERP) auxquels s’ajoute la SEM Énergies Posit’if.
Un bâtiment exemplaire de 6000 m² sur quatre étages, dont l’Agence a piloté les aménagements intérieurs en tant que maître d’ouvrage délégué par la Région
.

Un bâtiment pionnier en matière d’énergie

Il ne pouvait en être autrement : ce nouveau « QG » des acteurs franciliens de l’environnement se devait d’être énergétiquement irréprochable.
Mission accomplie, puisqu’il s’agit tout simplement du premier bâtiment de France dit à « énergie positive », c’est-à-dire qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme.
Cette prouesse écologique est rendue possible notamment grâce à la présence de 450 m² de panneaux photovoltaïques sur le toit de la Cité régionale, mais cela n’est pas tout. Les larges baies vitrées, représentant plus de 40% en surface de la façade, assurent une luminosité abondante dans les bureaux et permettent ainsi de limiter l’usage de l’éclairage électrique. Par ailleurs, les eaux de pluie sont récupérées pour les sanitaires et un captage d’eau souterraine permet de réguler, toute l’année, la température des structures en béton du bâtiment.
Enfin,  l’enveloppe du bâtiment fait appel au Corian®, un matériau très esthétique et autonettoyant, particulièrement efficace en matière d’isolation thermique.

L’ensemble de ces dispositifs, alliés aux performances de l’immeuble, permettront de réaliser des économies d’énergie importantes. La Cité régionale de l’environnement  se pose donc en modèle pour la nouvelle génération d’immeubles de bureaux, pour laquelle l’écologie et le développement durable constitueront des enjeux majeurs.

Un rôle inédit pour l’AEV 

La construction de la Cité régionale de l’environnement s’inscrit dans une logique de regroupement des organismes associés à la Région Île-de-France, afin de réaliser des économies et de favoriser les synergies. En tant qu’acteur majeur de la préservation de l’environnement, l’AEV s’est vue confier le pilotage et la maîtrise d’ouvrage de l’ensemble des aménagements intérieurs du bâtiment. Ainsi, le mobilier comporte un maximum d’éléments recyclables ou recyclés : une grande partie des sièges, par exemple, sont composés à 47% de matériaux recyclés, de 90% de matériaux valorisables et de mousse de soja. À terme, les équipements informatiques seront mutualisés entre les sept organismes, et le jardin équipé d’une terrasse sera végétalisé par NatureParif, expert francilien de la biodiversité... un beau cadre de travail en perspective !




SE RENDRE À LA CITÉ RÉGIONALE DE L'ENVIRONNEMENT

Suivez-nous