Château de la Roche-Guyon
Château de la Roche-Guyon
Coprin en forêt de la Roche-Guyon
Coprin en forêt de la Roche-Guyon
Vue sur la forêt et champ
Vue sur la forêt et champ

Cliquez ici pour découvrir les espaces naturels d'Île-de-France

Préparez votre sortie

Type de lieu

Éléments naturels présents sur ce lieu

Activités

Patrimoine écologique et culturel

Accès

aide

Découvrez également sur ce territoire :

Accéder à la carte

Tactique anti-tiques : quels réflexes adopter ?

10.06.20
Amateurs de balades en pleine nature, l’AEV vous invite à la vigilance ! Comme la majorité des animaux sauvages, les tiques ont profité de la période de confinement pour proliférer dans les herbes hautes des forêts, prairies, espaces verts urbains mais aussi de nos propres jardins… Ce discret acarien amateur de sang chaud se niche un peu partout pour flairer notre passage. Mordant à chacun de ses stades de développement, la tique peut être vectrice de maladies dangereuses, pour nous-mêmes et nos animaux de compagnie. La plus connue de toutes : la maladie de Lyme (plus d’informations : Ministère des Solidarités et de la Santé et Association France Lyme). 

Tiques
Ixodes Ricinus

Pour profiter sereinement des activités en plein nature, l’AEV revient sur les bons réflexes à adopter.

Avant le départ :
- Porter des vêtements clairs, qui permettent de mieux repérer les tiques, couvrant les jambes, les bras et le cou ;
- S’équiper d’un chapeau ou d’une casquette, de chaussures fermées et rentrer le bas du pantalon dans les chaussettes;
- Il est également possible de porter un répulsif ou insecticide naturel.

Pendant la promenade :
- Rester sur les chemins et les sentiers : éviter de s’enfoncer dans la végétation ;
- Éviter de s’asseoir par terre ou sur du bois mort ;
- Éviter le contact avec les branches basses, les arbustes, les fougères…

Après la promenade :
- Inspecter minutieusement son corps (notamment les aisselles, les plis de peau, le cuir chevelu, le derrière des oreilles et le cou) ainsi que ses affaires personnelles (vêtements, sac…) ;
- En cas de promenade avec un animal de compagnie, l’inspecter également.

Même si les infections s’observent tout au long de l’année, la période la plus sensible se situe entre le mois de mai et le mois d’octobre : les tiques affectionnent la chaleur et l’humidité. Attention : la morsure d’une tique peut passer inaperçue, puisque sans douleur.

En cas de morsure par une tique

- L’enlever au plus vite avec un tire-tiques (facile et efficace, disponible en pharmacie ou chez le vétérinaire). S’assurer que la tête ne soit pas restée accrochée.
Attention : ne pas appliquer de produit (alcool, éther, huile…) sur la tique pour l’endormir ou l’asphyxier. Cette action est aggravante puisqu’elle fait régurgiter le contenu de son estomac et augmente le risque d’infection.
- Désinfecter la plaie avec un produit bactéricide ;
- Brûler la tique pour détruire les bactéries, virus… ;
- Surveiller la zone mordue pendant six semaines (un cercle rouge peut apparaître sur la peau) et rester attentif : des symptômes grippaux peuvent se manifester (douleurs articulaires, fièvre, maux de tête…) ;
- Consigner dans un carnet la date, le lieu et la partie du corps mordue de façon à garder une trace écrite de l’incident ;
- En cas de doute, consulter son médecin : il arrive que la maladie de Lyme ne provoque pas de symptôme ou que ces symptômes ne soient pas suffisamment significatifs pour repérer l’infection. Plus le traitement est précoce, plus il est efficace.

« Signalement Tique » : une application pour faire avancer la recherche

Signalez vos piqûres de tiques depuis votre smartphone, votre ordinateur ou sur papier, et faites avancer la science !
Pour en savoir plus : https://www.citique.fr/signalement-tique/

En savoir plus

Agissons ensemble contre les dépôts sauvages en Île-de-France !

08.11.19
Agissons ensemble contre les dépôts sauvages en Île-de-France !
Ménagers, encombrants, de construction ou encore industriels, les déchets sont une source de nuisances importante pour les Franciliens et l’environnement. Le 7 novembre, juste avant le démarrage de la semaine européenne de la réduction des déchets, la Région Île-de-France organisait la première jo...
Lire la suite

Suivez-nous