Agence des espaces verts - Région Île de France

Depuis plus de deux décennies, les éco-animateurs de l’Agence des espaces verts apprennent aux enfants à observer, comprendre et protéger la forêt, grâce au programme Forestiers Juniors.
Cinq années d’éducation à l’environnement, en partenariat avec l’Éducation nationale, en vue de marquer positivement les écoliers de l’école primaire et créer chez eux un attachement durable pour la forêt.
En 2015, 8 000 futurs éco-citoyens ont ainsi été sensibilisés en Île-de-France et 1 300 ont obtenu leur diplôme de Forestier Junior en fin de cursus. Et vous, l’auriez-vous eu ?

À vous de jouer !

1/1

Comment peut-on estimer l'âge d'un arbre ?

  • En comptant le nombre de branches
  • En mesurant sa hauteur
  • En comptant ses cernes

Les cernes sont les cercles concentriques que l’on observe sur la section du tronc.
Chaque année, l’arbre en fabrique deux : un clair au printemps et un plus sombre en été. Pour connaître son âge, il suffit donc de compter soit le nombre de cernes clairs, soit le nombre de cernes foncés.

De par son régime alimentaire, le renard est :

  • Herbivore
  • Carnivore
  • Omnivore

Le renard est omnivore, comme le hérisson ou le sanglier : autrement dit, il mange de tout. Le renard roux est la plus fréquente des 21 espèces de renards existantes dans le monde.
En Île-de-France, le renard se porte bien : il abonde dans nos bois et forêts, et va même s’aventurer jusque dans les rues de Paris !

On reconnait les insectes à leurs :

  • 6 pattes
  • 2 ailes
  • 4 antennes

Outre leur nombre de pattes, les insectes se caractérisent par une morphologie en 3 sections : tête, thorax et abdomen.
Sur Terre, 3 animaux sur 4 sont des insectes avec plusieurs millions d’espèces estimées...
Ils sont beaucoup plus nombreux que les humains : rien que chez les fourmis, on parle de mille milliards d’individus !
En Île-de-France, quelques espèces menacées sont protégées au sein des Réserves naturelles régionales, comme l’Agrion de Mercure (libellule) ou le Grand Capricorne (coléoptère).

Sur l’arbre, les bourgeons permettent de donner de nouvelles :

  • Feuilles
  • Branches et feuilles
  • Branches
  • Feuilles et fleurs

Le bourgeon est l’élément indispensable à la vie d’une plante.
Les changements climatiques impactent fortement son cycle de vie : en effet, un bourgeonnement trop précoce ou au contraire trop tardif entraîne des irrégularités de floraison, avec des conséquences direct sur notre quotidien : la saisonnalité des fruits, par exemple.

Certains oiseaux migrent en hiver :

  • Par manque de nourriture
  • Car ils ont froid
  • Pour voyager

De nombreuses espèces d’oiseaux migrent, parfois sur des milliers de kilomètres, pour pouvoir se nourrir durant l’hiver.
D’autres se déplacent sur des distances plus courtes afin de se reproduire : on les appelle « nicheurs ».
En Île-de-France, la Réserve naturelle régionale du Grand-Voyeux est un lieu privilégié pour plusieurs espèces nicheuses et migratoires, comme le Balbuzard pêcheur ou le Blongios nain.

Quel grand rôle jouent les insectes pour les plantes ?

  • Pollinisateurs
  • Prédateurs
  • Décomposeurs

En assurant le transport du pollen, de nombreux insectes comme les abeilles ou les papillons assurent le développement des plantes.
Sans eux, la plupart des espèces végétales dont se nourrit l’Homme pourraient disparaître : il est donc important de les protéger, notamment en limitant l’emploi des pesticides.

Le processus permettant à l’arbre de produire sa nourriture s’appelle :

  • La photosynthèse
  • La symbiose
  • La pollinisation

Grâce à l’énergie solaire, les plantes transforment le C02 de l’atmosphère, l’eau et les sels minéraux du sol en composés organiques (comme les glucides) et en oxygène.
C'est cette photosynthèse qui maintient le taux d'oxygène constant dans l'atmosphère terrestre et fournit toute la matière organique, ainsi que l'essentiel de l'énergie utilisées par la vie sur Terre.
Enfin, ce processus permet également de capter une grande partie du CO2 présent dans l’atmosphère.

Comment appelle-t-on l’ensemble des êtres vivants et les milieux dans lesquels ils vivent ?

  • La nature
  • L'écosystème
  • Le biosystème

Un écosystème est constitué de l'ensemble de la faune et de la flore réunis dans un espace naturel. Il est composé de producteurs (les plantes), de consommateurs (les animaux) et de bioréducteurs (micro-organismes) dont l’action est favorisée par l'énergie solaire.
Le réchauffement climatique fragilise les écosystèmes, car il perturbe leur équilibre et menace les êtres vivants qu’ils abritent.

Par quoi commence toujours une chaîne alimentaire ?

  • Un végétal
  • Un animal
  • Un minéral

Les végétaux sont les premiers éléments de la chaîne alimentaire, on les appelle des « producteurs ». Viennent ensuite les « consommateurs » : herbivores (consomment les végétaux), carnivores primaires (consomment les herbivores) et carnivores secondaires (consomment les carnivores primaires). Enfin, les « décomposeurs » (champignons et bactéries) ont pour rôle de dégrader la matière organique produite par les deux autres catégories.
La disparition de certaines espèces, à cause du réchauffement climatique, menace la chaîne alimentaire, notamment dans les écosystèmes marins.

Par an, un arbre absorbe environ :

  • 2 kg de CO2
  • 7 kg de CO2
  • 11 kg de CO2

Les arbres sont les premiers accumulateurs de CO2 : par exemple, 1 ha de forêt permet de stocker en moyenne 550 kg de CO2. Afin de contenir ce CO2, il est donc indispensable de limiter la déforestation.

Parmi ces actions, lesquelles contribuent à aider à lutter contre le réchauffement climatique ?

  • Prendre les transports en commun
  • Conserver les anciennes ampoules
  • Éteindre les radiateurs lorsque l'on aère une pièce

Les transports en commun émettent en général moins de CO2 que les voitures ou les avions : il est donc préférable de les utiliser afin que chacun puisse réduire son empreinte carbone sur la planète.
Un radiateur consomme de l’énergie (électricité, eau ou gaz) qui est transformée en chaleur. En aérant une pièce, cette chaleur est inutilement utilisée pour chauffer l’air froid du dehors : on gaspille donc de l’énergie.

Parmi ces éléments naturels, où peut-on trouver des traces du réchauffement climatique ?

  • Les glaciers
  • L'eau de pluie
  • Les cernes des arbres
  • Les sédiments marins

Les traces du réchauffement climatique imprègnent durablement les écosystèmes.
La cellulose qui compose les cernes des arbres emprisonne du carbone, les glaciers retiennent bulles d’air et poussières, les types de sédiments marins varient selon la température... l’analyse de l’ensemble de ces indices permet d’évaluer l’évolution du climat à travers les siècles.

En ville, les arbres ont un rôle de climatiseur. Chaque arbre équivaut à :

  • 5 climatiseurs
  • 1 climatiseur
  • 10 climatiseurs

Cela peut paraître étonnant, et pourtant : un arbre irrigué en conditions optimales équivaut en production d’énergie froide à cinq climatiseurs allumés pendant 20 heures !
Ce processus, appelé bio-climatisation, est au cœur des politiques d’aménagement prônant un retour de la nature en ville.

Forestier Junior certifié

Vous avez obtenu 0 bonnes réponses.Vous êtes incollable sur la forêt et ses enjeux pour la planète !

Chêne en pleine croissance

Vous avez obtenu 0 bonnes réponses.La forêt a peu de secrets pour vous, vous êtes tout proche d'obtenir votre diplôme de Forestier Junior
Retentez votre chance !

Jeune pousse en devenir

Vous avez obtenu 0 bonnes réponses.Il vous reste encore un peu de chemin à parcourir
pour devenir un véritable Forestier Junior !
Retentez votre chance !