Catégories
Biodiversité Événement

Coup de projecteur sur la biodiversité francilienne !

Coup de projecteur sur la biodiversité francilienne !

Les 19, 20 et 21 juin derniers au Palais des congrès Paris-Saclay à Massy, l’AEV a participé aux 9èmes Assises nationales de la Biodiversité, rendez-vous incontournable pour tous les professionnels du secteur. En tant que gestionnaire de sites naturels régionaux, l’AEV a partagé son expertise dédiée à la préservation de biodiversité et ses actions menées au sein de la région la plus peuplée de l’Hexagone !

Crédit photo : AEV / Hellio Van Ingen

Les Assises nationales de la Biodiversité, un évènement placé sous le signe de la mobilisation citoyenne

Ayant pour fil conducteur « Tous concernés, tous responsables », cet événement a fédéré élus, agents des collectivités, techniciens, gestionnaires d’espaces naturels, chercheurs, entrepreneurs, associatifs pour construire, débattre, s’informer, partager et répondre ensemble aux défis de la reconquête de la biodiversité.

Sur le stand de la Région Île-de-France, aux côtés de l’Agence Régionale de la Biodiversité et de l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme d’Île-de-France, l’AEV a pu partager et échanger sur les spécificités franciliennes en matière de protection de la faune et la flore, en mettant en valeur quatre missions clés :

  • Agir en cohérence avec les territoires pour offrir des espaces naturels aux Franciliens ;
  • Préserver les espaces naturels, agricoles et forestiers en Île-de-France ;
  • Connaître et suivre la biodiversité des sites régionaux, restaurer et gérer les milieux ;
  • Faire découvrir la nature ordinaire et remarquable aux Franciliens.

À l’occasion de tables rondes, l’Agence des espaces verts (AEV) est plus particulièrement intervenue sur la relation entre la protection de la biodiversité et la maîtrise foncière, mais aussi sur les Zones de Protection Naturelle Agricole et Forestière (ZPNAF) et les enseignements de cette initiative francilienne.

Pour illustrer son expertise et ses actions sur le terrain, l’AEV a offert la possibilité aux participants des Assises de découvrir le Plateau de Saclay, lieu emblématique de l’agriculture francilienne. Agents de collectivités, scientifiques, particuliers… ils ont été nombreux à répondre à l’appel. Et pour cause : sur ce site comportant des terres agricoles parmi les plus fertiles d’Île-de-France – dont une partie a été acquise par l’AEV pour le compte de la Région -, l’enjeu de ce site est aujourd’hui de concilier développement de la ville et maintien des espaces naturels, agricoles et forestiers. Cette échappée a permis aux visiteurs d’échanger avec plusieurs exploitants du site sur leurs productions, mais aussi leurs engagements pour la ville de demain.

L’AEV au service du vivant et de l’accueil du public

Les Assises nationales de la Biodiversité, organisées pour la première fois en région parisienne, étaient une opportunité à ne pas manquer pour l’Agence des espaces verts. Malgré la densité de population la plus forte du pays, l’Île-de-France regorge de richesses écologiques : près de 1 500 espèces végétales et plus 500 espèces animales sont recensées sur le territoire régional [1] !

En Île-de-France plus qu’ailleurs, les espaces naturels, agricoles et forestiers, véritables réserves de biodiversité, doivent être protégés pour faire face à diverses pressions : l’urbanisation, induisant le grignotage et le morcellement de ces espaces ; la banalisation des milieux naturels ; la propagation d’espèces invasives…

La préservation de ces milieux et des espèces y ayant trouvé refuge est donc devenue un enjeu majeur.  Et parce qu’ils constituent aussi des espaces de respiration essentiels à l’amélioration de la qualité de vie des Franciliens (plus de 4 millions d’entre eux sont carencés en espaces verts), l’AEV concilie chaque jour préservation de la biodiversité et ouverture au public.

Un équilibre juste entre préservation du vivant et accessibilité de ces espaces au plus grand nombre.


[1] http://www.arb-idf.fr/sites/arb-idf/files/document/ressources/chiffres-clefs-la-biodiversite-en-ile-de-france.pdf

Catégories
Portrait agent

3 questions à Odile Jannin, Technicienne en Aménagement Paysager et Espaces naturels

3 questions à Odile Jannin, Technicienne en Aménagement Paysager et Espaces naturels

Odile Jannin arpente terres agricoles, forêts et Réserves naturelles régionales depuis bientôt 10 ans. Elle connaît le terrain comme sa poche. Cette passionnée de théâtre s’évertue au quotidien à protéger et à aménager ces espaces pour améliorer le cadre de vie des Franciliens. Rencontre avec une experte, au service du public et des espaces naturels.

Odile Janin, Technicienne en Aménagement Paysager et Espaces naturels
Crédit : AEV / C. Ciangura

Quelles ont été tes motivations et ton parcours pour faire ce métier ?

Au départ, rien ne me destinait à travailler dans la protection de l’environnement. J’étais passionnée de théâtre et je n’avais qu’une idée en tête : en faire mon métier. Avant de tenter cette aventure, j’ai effectué un DEUG puis une licence de biologie à Angers, ma ville d’origine. Trois années d’études qui ont confirmé mon appétence pour les sciences du vivant !

Après un passage par les cours Florent à Paris, j’ai souhaité reprendre mes études pour finaliser mon cursus universitaire. La notion de « développement durable » faisait alors son entrée. À l’époque mère de famille, transmettre un environnement sain aux générations futures est alors devenu mon cheval de bataille.  

Pourquoi avoir choisi l’Agence des espaces verts ?

J’ai débuté ma carrière à l’Agence des espaces verts. Je n’avais aucune expérience professionnelle, hormis quelques stages effectués pendant mes études. L’AEV m’a fait totalement confiance. Épaulée par les autres agents du terrain et du siège, j’ai appris les ficelles du métier sur le tas. J’ai été séduite par l’énergie émanant de l’AEV, l’investissement de mes collègues mis au service du public et de la protection des espaces naturels. L’Agence des espaces verts est pour moi une structure unique, fédératrice et dynamique.

Quelles sont tes principales missions au quotidien ?

Forêts et Réserves naturelles régionales, espaces périurbains et agricoles… j’interviens au total sur 1 335 hectares d’espaces naturels franciliens, concentrés dans le sud de la région, principalement en Essonne. Et pas un jour ne se ressemble !

En alternant sorties terrain et travail de bureau, j’identifie et j’élabore, en étroite collaboration avec les agents du siège de l’AEV, les plans d’aménagement des différents projets, qu’ils soient forestiers, agricoles ou dédiés à la préservation de la biodiversité.

Pour mener à bien ces projets, il est essentiel de travailler avec les élus des communes concernées, les agriculteurs, les associations et les riverains !

Une fois ces projets lancés, j’effectue le suivi des chantiers d’aménagement, une mission que j’affectionne particulièrement. Installation de mobilier d’accueil, terrassement, voierie… je veille au bon déroulement des travaux et à leur réalisation dans les règles de l’art.

Dans le cadre de notre mission d’aide à l’installation d’agriculteurs, j’accompagne par ailleurs les futurs porteurs de projets dans la visite des parcelles agricoles qui pourront les accueillir.  

Prochainement, je m’attèlerai à une toute autre mission : l’évaluation de la reprise de la lande dans la Réserve naturelle régionale des Bruyères de Saint-Assise, lieu de villégiature pour plusieurs espèces remarquables. En somme, un métier riche grâce à la diversité des sites protégés et aménagés, mais aussi la diversité des projets et des interlocuteurs !